9 janvier 2019
Marie-Claude Bibeau, candidate en 2019

L’actuelle députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, se représentera aux prochaines élections fédérales, en octobre 2019. C’est ce qu’elle a annoncé le mois dernier lors d’une célébration de son investiture à la Microbrasserie Coaticook.
Se disant fière de son premier mandat, Mme Bibeau souhaite poursuivre la défense des intérêts des citoyens de la région. « Nous allons continuer à nous attaquer aux inégalités sociales et économiques durant le deuxième mandat. » Si elle est réélue, elle entend se consacrer à la pénurie de main-d’œuvre, à l’amélioration continue de la connectivité en région rurale ainsi qu’à la lutte contre les changements climatiques.

Prenant, mais valorisant
Lors de sa soirée de nomination, la députée-ministre s’est confiée sur ses motivations à solliciter un second mandat d’affilée. « En 2015, je savais pas vraiment dans quoi je m’embarquais. J’avais pas anticipé le volet humain de la job. » Cela peut inclure d’accompagner une personne âgée auprès de l’Agence du revenu ou de régulariser la situation femme immigrante victime de violence conjugale. « C’est pas toujours facile, mais, en même temps, quand on accompagne ces gens-là dans des moments de détresse, c’est extrêmement réconfortant et valorisant. Ça donne un tout autre sens au travail. »
Parmi les bons côtés de la profession, Mme Bibeau énumère les célébrations de centièmes anniversaires de naissance, les remises de médailles à des militaires et bénévoles ainsi que la présence à maintes soirées communautaires. Et avec 32 pays visités en trois ans, les voyages font partie du quotidien. En tant que ministre du Développement international, « j’aurais jamais pensé devenir une voix forte pour le féminisme sur la scène internationale. »

Dossiers réglés et à venir
Celle qui fut directrice générale du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke est fière des accomplissements effectués lors de son premier mandat. « Nous avons obtenu le financement nécessaire pour l’Observatoire du Mont-Mégantic pour sept ans. » Le maintien du système de la gestion de l’offre malgré les menaces américaines figure également au tableau des victoires pour Mme Bibeau.
À ce sujet, la phase 2 du Programme d’investissement pour fermes laitières s’ouvre lundi prochain. Il est conçu pour aider les producteurs laitiers à s’adapter aux répercussions prévues de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Dans le cadre de la phase 1, 36 entreprises de la circonscription s’étaient partagé 3,8 M$, dont la Ferme Élégante de Dudswell.

Aéroport de Sherbrooke
Selon la représentante de Compton-Stanstead, « la balle est dans le camp de la Ville » de Sherbrooke désormais en ce qui concerne l’offre de vols commerciaux réguliers à l’aéroport de Sherbrooke. Elle rappelle que le déblocage passe par un projet d’entente entre la Ville et un transporteur aérien.
« Nous avons obtenu l’assurance que nous aurons les services de sécurité aéroportuaire pour l’aéroport de Sherbrooke lorsqu’une entente aura été signée avec une compagnie aérienne qui offre des vols réguliers », réitère-t-elle.
Les discussions entre l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien et la direction de l’aéroport de Sherbrooke, en vue du processus menant à la désignation du site situé à Cookshire-Eaton, s’étirent depuis décembre 2015.


Source: journal le HSF

Version imprimable
Retour | Haut de page

Me connecter / Log In

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous!
Not a member yet? Subscribe Now!


Problème de connexion? / Connexion problem?

Me connecter / Log In