13 mars 2019
Des jeunes de Victor-Côté récompensés à Montréal en robotique parmi 36 équipes de tout le Québec

Compétition de robotique de la ligue LEGO FIRST
École Victor-Côté Matane robotique équipe Victik ligue LEGO FIRST


L’équipe Victik de l’école Victor-Côté de Matane a remporté le prix de la persévérance lors de la finale de la compétition de robotique de la ligue LEGO FIRST qui s’est tenue au stade olympique de Montréal le 28 février.

Partis à Montréal pour prendre part, le 28 février, à un festival de robotique de la ligue LEGO FIRST, à la finale duquel s’étaient qualifiées 36 équipes dans l’ensemble de la province, sur les 146 participantes, des élèves des écoles Saint-Victor et Victor-Côté de Matane ont vaillamment représenté la région du Bas-Saint-Laurent et sont sortis grandis de ce voyage éducatif. L’équipe Victik, de Victor-Côté, a même été récompensée sur place par le prix de la persévérance.

Alors que la majorité des équipes qualifiées à la finale de la compétition de robotique de la ligue LEGO FIRST, ouverte aux jeunes âgés de 9 à 14 ans, provenaient de la métropole montréalaise, trois équipes sont particulièrement sorties du lot au stade olympique de Montréal le 28 février : les représentants de Matane et de Rouyn-Noranda, qui ont illustré que les régions éloignées avaient aussi leur mot à dire dans le domaine des sciences. Si l’équipe de Rouyn-Noranda est parvenue à remporter la 2e place de la compétition, derrière les Huskies de Québec, qui représenteront la province à Détroit au mois d’avril, aux États-Unis, les Matanais ne se sont pas laissé non plus impressionner et les jeunes coéquipiers de l’école Victor-Côté ont réussi à obtenir un prix spécial pour souligner leur persévérance. La veille pourtant, la fermeture de la route 132 entre Matane et Rimouski avait bien failli annuler leur voyage vers cette compétition d’envergure qui aura été une expérience hautement formatrice pour ces jeunes, dont plusieurs n’étaient jamais allés à Montréal.

Les élèves de l'équipe Victik avaient appris leur qualification à la finale le 7 février dernier à Matane.

Une expérience enrichissante

Dans le sous-sol du stade olympique de Montréal, les représentants des 36 équipes finalistes ont pu laisser s’exprimer leur passion pour la science en comparant les différents projets présentés sur le thème « En Orbite », qui consistait à réfléchir à une problématique rencontrée dans leur vie quotidienne par des astronautes de la Station spatiale internationale. Les élèves devaient présenter leur projet de recherche en lien avec cette thématique devant un jury. Ils étaient aussi évalués sur la conception, la construction et la programmation d’un robot capable d’accomplir plusieurs tâches sur un terrain de jeu. Leur performance lors de plusieurs matchs contre des équipes adverses mais aussi le travail d’équipe et leur esprit de collaboration étaient pris en compte dans leur note finale. Les deux équipes de Matane avaient remporté leur laissez-passer pour la finale le 7 février dernier, lors des qualifications organisées à l’école Victor-Côté pour l’ensemble des équipes du Bas-Saint-Laurent, au cours desquelles les élèves avaient déjà eu l’occasion de présenter leur projet, conçu dans le cadre d’une activité parascolaire de robotique.

En plus de la présentation de leur projet de recherche à un jury, les matchs de robotique faisaient aussi partie de leur évaluation.

« Les jeunes ont vraiment adoré leur expérience ! » - Jérémi Bouffard, coordonnateur de l’équipe Victik de l’école Victor-Côté de Matane lors de la finale provinciale de la compétition de robotique de la ligue LEGO FIRST

Une ambiance amicale

Confrontés aux recherches des différentes équipes finalistes, les jeunes Matanais de Saint-Victor et de Victor-Côté ont profité de leur séjour là-bas pour établir des liens avec des mentors de l’équipe gagnante et bénéficier de leurs conseils pour l’année prochaine. « Les jeunes ont vraiment adoré leur expérience ! L’ambiance est moins à la compétition qu’à l’enrichissement personnel. Les élèves étaient curieux d’aller voir les différents kiosques pour découvrir à quelles difficultés les autres équipes avaient été confrontées. C’est une expérience unique pour pouvoir s’initier à la robotique sous tous ses angles. Quand tu participes à la finale, c’est sûr que tu espères avoir un prix, mais tu veux aussi en apprendre davantage sur le plan scientifique », a expliqué Jérémi Bouffard, en précisant que le prix de la persévérance avait été décerné à l’équipe de Victor-Côté pour souligner leur détermination à ne pas lâcher malgré des problèmes techniques, à rester optimistes jusqu’au bout et à encourager aussi les autres. Coordonnateur de l’équipe de Victor-Côté lors de l’événement, Jérémi est par ailleurs membre de Supertronix 5910, qui comprend une vingtaine d’élèves du secondaire et quelques étudiants du Cégep et prendra part à l’édition 2019 de la compétition de robotique FIRST, ouverte aux jeunes de 14 à 18 ans.

Version imprimable
Retour | Haut de page

Me connecter / Log In

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous!
Not a member yet? Subscribe Now!


Problème de connexion? / Connexion problem?

Me connecter / Log In