PAJ - Actualités- L'Islet http://www.placeauxjeunes.qc.ca/mrc-170-actualites Actualités - L'Islet fr 2016-02-14T11:44:53+01:00 L'équipe de place aux jeunes Actualités Concours amateur de sculpture sur neige à Saint-Jean-Port-Joli http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33623 L’hiver est maintenant bel et bien installé et vous êtes à la recherche d’une activité à faire. La municipalité de Saint-Jean-Port-Joli, dans le cadre de la Fête d’hiver, vous convie à un concours amateur de sculpture sur neige. L’événement se tiendra du 11 au 14 février prochain.Il s’agit d’une nouveauté pour la 21e édition de la Fête d’hiver qui sera présenté en parallèle aux volets professionnels international et provincial, et au volet relève, qui existent déjà. Sur le site de l’événement, au parc des Trois Bérets, des cylindres verticaux de neige de 1,8 m de hauteur par 1,8 m de diamètre seront mis à la disposition de chacune des équipes participantes afin qu’elles puissent réaliser une sculpture éphémère qui sera évaluée par le public à l’issue de l’événement.Les modalités d’inscription sont bien simples, alors qu’il suffit de former une équipe de deux à quatre participants (dont au moins un adulte), de réaliser un croquis du projet de sculpture et de fournir les différents outils pour la réalisation de la sculpture. Il est important de noter que les outils motorisés, l’eau et les colorants sont interdits. La période allouée pour la création de la sculpture sur neige sera le samedi 13 février, de 8 h à 17 h, et le dimanche 14 février, de 8 h à midi.Vous pouvez trouver le bulletin d’inscription au fete-hiver.com et, une fois remplis, vous devez le transmettre par courriel à fete.sjpj.hiver@gmail.com ou par la poste à Fête d’hiver, 260-A, rue Caron, Saint-Jean-Port-Joli, G0R 3G0. Les candidatures doivent être reçues au plus tard le 28 janvier 2016.Les propositions feront l’objet d’une sélection par le comité organisateur, qui communiquera avec les équipes retenues pour confirmer leur participation et transmettre les informations pertinentes. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33623 Les visages de… Maibec http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33231 Depuis maintenant près de 70 ans déjà, l’entreprise Maibec est au cœur de la vie économique du petit village de Saint-Pamphile et bien au-delà.En effet, en 2015, on compte à Saint-Pamphile cinq usines Maibec dans un rayon de deux kilomètres, ce qui procure de l’emploi à plus de 500 personnes.L’activité économique de Maibec se divise en deux cœurs de métier bien distincts, le bois de construction et les revêtements en bois massif (bardeaux, lambris) et les revêtements de sol (paillis). À Saint-Pamphile, la production est effectuée dans cinq complexes différents soit :L’Usine de bois de construction,L’Atelier du lambris,L’Usine de bardeau de cèdre,L’Atelier de teinture de bardeau de cèdre,L’Usine de paillis.«Maibec a connu un des moments les plus importants de son histoire depuis 2013 à Saint-Pamphile alors qu’elle a procédé à un investissement de 25 M$ dans le but de moderniser son usine de bois de construction et d’en faire l’une des plus modernes en Amérique du Nord. En fait, c’est une ligne de production complète qui a été ajoutée», d’indiquer Charles Tardif, vice-président, approvisionnement et développement des affaires.Dans un souci d’être proactif au sein d’un marché qui bouge constamment, Maibec s’est diversifiée et la direction de l’entreprise a toujours travaillé à la modernisation de ses équipements, investissant plus de 100 M$ au cours des 12 dernières années. Preuve également de cette proactivité : la place donnée au développement des produits et de certains équipements de première et deuxième transformation du bois ce qui représentent un défi très intéressant.Main d’œuvreL’autre défi de taille pour Maibec demeure les besoins à combler en termes de main d’œuvre. Depuis quelques années, des efforts tout particuliers ont été déployés afin d’inciter nos jeunes à rester dans notre région. Des liens plus étroits ont été instaurés avec les représentants de la commission scolaire de la Côte-du-Sud dans le but de faire connaître les opportunités d’emploi pour les futurs finissants. Des visites industrielles et autres activités ont été organisées, tout particulièrement avec les élèves de la polyvalente de Saint-Pamphile, afin de bien faire connaître Maibec aux jeunes de la région. «On montre aux jeunes tous les métiers et les perspectives d’emplois disponibles ici, pour nous assurer qu’ils aient cela en tête lorsqu’ils procèdent à leur choix de carrière afin qu’ils demeurent dans la région à la fin de leurs études», précise Charles Tardif. Dans le même esprit, Maibec participe à différentes foires dans l’objectif d’attirer des gens de l’extérieur afin qu’ils viennent travailler dans notre région.Chez Maibec, on embauche différents corps de métier provenant autant des gents féminine que masculine : opérateurs de machines, mécaniciens, électromécaniciens, électriciens, informaticiens, ingénieurs, ingénieurs forestiers, comptables, adjointes administratives… «De nos jours, nos employés doivent faire preuve de polyvalence dans un contexte où on doit sans cesse innover et améliorer nos processus d’affaires. Il y a beaucoup de défi pour maintenir et optimiser nos équipements ce qui fait que l’entreprise est constamment à la recherche d’employés spécialisés. On engage des gens ayant des compétences professionnelles techniques et également des finissants universitaires puisque nous avons des besoins dans différents domaines», de conclure monsieur Tardif. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33231 Le Pavillon d’accueil de la Seigneurie des Aulnaies remporte un Prix Nobilis http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33185 Anne Carrier architecture voit à nouveau son travail récompensé par un prix.En effet, le Pavillon d’accueil de la Seigneurie des Aulnaies a remporté le Nobilis dans la catégorie Bâtiment commercial (neuf ou rénové — Intérieur et extérieur). S’inscrivant dans le respect le plus total des critères d’intégration du site patrimonial de la Seigneurie des Aulnaies, et en harmonie avec la trame rurale de la municipalité, cette réalisation atypique de Construction Citadelle, conçue par la firme Anne Carrier architecture, représente un exemple en matière de construction écologique.La toiture végétale qui surmonte le bâtiment, orienté de manière à optimiser le chauffage solaire, constitue une véritable réussite en vue de se fondre à l’environnement, tout comme le gabion dont la surface sera bientôt recouverte de plantes grimpantes. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33185 Recrutement au Nouveau-Brunswick : 50 chercheurs d’emploi répondent à l’appel http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33087 Que du positif ! Voilà ce qui ressort de la première mission de recrutement réalisée par la délégation de Montmagny-L’Islet, le 20 novembre au Nouveau-Brunswick, résume l’organisatrice et commissaire industrielle, Martine Leullier. Les entreprises participantes reviennent satisfaites et plusieurs d’entre elles ont donné des rendez-vous à des chercheurs d’emplois.Au total, 50 personnes de la région d’Edmunston, dont 13 femmes, ont répondu à l’appel et sont venues rencontrer les 15 entreprises de Montmagny-L’Islet participant à cette opération. Une performance encourageante et à même de donner des résultats, estime Mme Leullier.«Les gens qui sont venus acceptent déjà dans leur tête la possibilité qu’ils peuvent déménager, ce qui en fait des candidats sérieux. De plus, les profils des personnes rencontrées répondent exactement aux besoins de plusieurs entreprises de la région» affirme Mme Leullier avec enthousiasme. L’organisatrice de la mission cite l’exemple des soudeurs, une denrée recherchée dans Montmagny-L’Islet, et bien quatre personnes pratiquant ce métier ont pris rendez-vous cette semaine pour des entrevues et des visites d’usines.Les industriels d’ici ont rencontré aussi des ingénieurs civils, électromécaniciens, ingénieurs mécaniques, superviseurs de production, mécaniciens d’usine, opérateurs de presse, chargés de projet, préposé au service à la clientèle bilingue, etc.Campagne publicitaireLa campagne publicitaire réalisée dans les médias a très bien fonctionné. «Les gens étaient au courant de notre venue, ça se parlait partout à Edmunston. Nous avons fait l’objet de reportages sur les deux réseaux de télé» d’indiquer notre interlocutrice. Une fonctionnaire du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, études post-secondaires, formation et emploi, a fait le tour du Salon et n’en revenait pas du dynamisme de notre région et de nos entreprises» confirme Mme Leullier.Bref, la commissaire industrielle se dit convaincue que cette mission se traduira par des embauches dans plusieurs entreprises de Montmagny-L’Islet qui ont grandement besoin de cette main-d’œuvre.Bien sûr, on ne comblera pas les 300 postes vacants, mais la région a semé pour récolter à court, moyen et long terme, de conclure la commissaire industrielle. Quitte à répéter l’expérience, a-t-on laissé entendre.Photo : Une vingtaine de personnes, représentant 15 entreprises de Montmagny-L’Islet, ont fait le voyage en autocar jusqu’à Edmunston pour rencontrer des chercheurs d’emploi. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id33087 Valérie Langlois reçoit le prix Philippe-Aubert-de-Gaspé http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32819 SAINT-JEAN-PORT-JOLI – Auteure des romans Culloden, la fin des clans et La dernière sorcière d’Écosse (Éditions VLB), Valérie Langlois de Montmagny a reçu samedi dernier le prix littéraire Philippe-Aubert-de-Gaspé.Remis dans le cadre du Salon du livre de la Côte-du-Sud, ce prix couronnait cette année une auteure de la relève. Il lui a été décerné samedi midi à la suite de la cérémonie d’ouverture officielle. Doté d’une bourse de 1 000 $, le prix Philippe-Aubert-de-Gaspé est décerné chaque année à un auteur de la Côte-du-Sud.De Montmagny, Mme Langlois réside depuis deux semaines à Saint-Jean-Chrysostome. Elle travaille pour le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) Chaudière-Appalaches. L’auteure de 39 ans a aussi bénéficié d’une bourse de la relève du Conseil des arts et des lettres du Québec pour faire des recherches en Écosse pour la publication de son 2e roman.Le goût de lireLe maire de Saint-Jean-Port-Joli, M. Jean-Pierre Dubé, a félicité André Thibault, coordonnateur, et les bénévoles qui font en sorte que depuis 24 ans, un Salon du livre se tient à Saint-Jean-Port-Joli. Alors que l’on entend souvent dire que les gens lisent moins, M. Dubé a dit souhaiter qu’un tel salon contribue à redonner le goût de lire. Pour des raisons de santé, le président d’honneur, M. Victor-Lévy Beaulieu, n’a pu être présent. L’événement qui s’est déroulé samedi et dimanche dernier a accueilli de nombreux auteurs. Il a été l’occasion de présenter de nouveaux ouvrages (voir autres textes). Sans oublier la dictée du salon et la présentation du Café-brioches avec ses invités. Effel le magicien a offert un spectacle de magie. Le journal L’Attisée a remis le prix Victoire-Duval-Lévesque. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32819 Deux romans publiés à 12 ans http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32818 SAINT-JEAN-PORT-JOLI – Passionnée de lecture, Florence Caron, 12 ans, de Saint-Jean-Port-Joli, a à ce jour publié deux romans et avoue bien candidement travailler déjà sur son 3e en plus de travailler sur une autre série.Née à Saint-Hyacinthe, Florence habite maintenant à Saint-Jean-Port-Joli. Ses parents étaient originaires de la région. Elle étudie au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière où, dit-elle, peu d’élèves savent qu’elle écrit.Florence aimerait bien trouver un éditeur. Pour le moment, elle a elle-même fait imprimer ses deux premiers romans : Fée des dents, mon œil et Père Noël? Pas si sûr! qui constitue les deux premiers tomes d’une trilogie qu’elle terminera avec la publication du 3e tome en juin prochain.Ses auteuresFlorence aime beaucoup la lecture. En tête de ses auteurs préférés, on retrouve India Desjardins. Elle cite aussi l’auteure américaine Anna Banks et la Québécoise Jade Bérubé. Son amour des livres l’a amenée à se poser une question. « Pourquoi je ne pourrais pas inventer mes propres histoires? »C’est ainsi qu’est née son héroïne Sophia qui s’interroge sur l’existence de la fée des dents et du Père Noël. Florence dit écrire le soir avant de s’endormir. Elle a deux ouvrages en cours.La jeune écrivaine a participé dimanche dernier au Salon du livre de la Cöte-du-Sud pour présenter ses deux romans et les dédicacer à ses lecteurs. « J’ai rencontré plein de gens intéressants », a-t-elle déclaré, répondant comme une auteure accomplie aux questions du journaliste. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32818 Les auteurs afflueront au Salon du livre de la Côte-du-Sud http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32678 SAINT-JEAN-PORT-JOLI – Pour une 24e année consécutive, le Salon du livre de la Côte-du-Sud permettra aux lecteurs de la région de rencontrer bon nombre d’auteurs et d’éditeurs les 7 et 8 novembre prochain, au Centre Rousseau de Saint-Jean-Port-Joli.Son coordonnateur, André Thibault, a dévoilé la programmation mercredi dernier. Le salon ouvrira le samedi à 10 h. L’heure du conte, à 10 h 30, précédera, à midi, l’ouverture officielle et la remise du prix littéraire Philippe-Aubert-de-Gaspé à un auteur de la relève. À 14 h, Gaston Deschênes lancera Le Mouvement patriote sur la Côte-du-Sud, publié par la Société historique de la Côte-du-Sud. Suivra la présentation du livre Perdus en mer, racontant le naufrage du navire B.F. des frères Bernier. La dictée du salon, rédigée et lue par Jude Des Chênes, suivra à 15 h 30. La fermeture est prévue à 17 h.Le salon rouvrira le dimanche à 10 h. Le Café-brioches animé par Mme Danielle Laforce accueillera des auteurs à sa table. Effel le magicien présentera son spectacle à 13 h. Florence Caron, 12 ans, présentera ses deux livres à 14 h, suivie d’une séance de signatures. À 15 h 30 le journal L’Attisée remettra le prix Victoire-Duval-Lévesque. Le salon prendra fin à 16 h 30.Notons la présence de la Librairie L’Option et celle de la bouquinerie d’Haberville pour se procurer des livres usagés. Une ombre au tableau : l’organisation a appris que le président d’honneur, l’écrivain Victor-Lévy Beaulieu, a déclaré forfait pour des raisons de santé. Information : www.salondulivrecotedusud.qc.ca. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32678 Les activités culturelles sont de retour les fins de semaine au Musée de la mémoire vivante http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32540 SAINT-JEAN-PORT-JOLI — Le Musée de la mémoire vivante propose deux activités culturelles en novembre.Le Musée de la mémoire vivante reçoit le 1er novembre 2015 à 14 h Claude Lizotte qui prononcera une conférence intitulée L’islam religion de paix? Les musulmans présentent leur religion comme une religion de paix. Pourtant, l’islam et la guerre semblent souvent associés. Que dit le coran sur la guerre et la paix? À la lumière des multiples conflits actuels, comment peut-on entrevoir l’avenir au Moyen-Orient? Comprendrons-nous des siècles d’histoire? C’est peu probable, mais nous en saurons plus.Claude Lizotte est détenteur d’un doctorat en science des religions de l’Université de Jérusalem. Il est également docteur en philosophie et père eudiste. Plus surprenant, il est entrepreneur-serriculteur. Son parcours « atypique » et ses qualités de communicateur en font un conférencier prisé tant du milieu religieux et laïc que du monde horticole.Le 15 novembre, toujours à 14 h, c’est le retour des Poètes de l’Amérique Française. Pour ce second récital-concert, Esther Croft, romancière et nouvelliste, Peggy Bélanger, soprano et Pierre Bouchard, organiste sont les invités du directeur artistique Guy Cloutier.Les amoureux de beaux textes et de musique, ainsi que ceux et celles désirant vivre une expérience culturelle différente sont conviés à cet événement regroupant trois grands talents. Mme Croft fera la lecture de nouvelles tirées de ses recueils Au commencement était le froid, Le reste du temps, Les rendez-vous manqués et À l’ombre d’un doute. Au volet musical, Peggy Bélanger sera accompagnée de Pierre Bouchard à l’orgue positif. Ils interpréteront des œuvres de Francesco Gasparini, J. S. Bach et W. A. Mozart.Le coût de cette activité est de 8 $ par personne. Le programme complet du récital-concert est disponible sur le site des Poètes de l’Amérique Française au : www.lespoetesdelameriquefrancaise.orgPour obtenir de plus amples informations au sujet de ces deux activités qui auront lieu en novembre au Musée de la mémoire vivante (710, avenue De Gaspé O. à Saint-Jean-Port-Joli), vous pouvez composer le 418-358-0518 ou écrire à information@memoirevivante.org. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32540 La Jardilec était à la Marche mondiale des Femmes à Trois-Rivières http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32539 L’ISLET — Le comité organisateur de la Marche mondiale des Femmes (MMF) 2015 de Montmagny-L’Islet a réuni 37 participantes de la région à la Marche mondiale des Femmes 2015 qui avait lieu le 17 octobre dernier dans les rues de Trois-Rivières.Cette 4e action internationale a réuni près de 10 000 personnes. Ce fut l’occasion de créer un « momentum » de mobilisation et de dénonciation des diverses formes de contrôle du corps des femmes, d’exploitation de la Terre et des territoires qui découlent des politiques d’austérité, d’un modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles et du non-respect des droits des peuples autochtones. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32539 Nouveau menu santé à l’aréna de Saint-Pamphile http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32537 SAINT-PAMPHILE — Le samedi 17 octobre dernier, se tenait le lancement des nouveaux choix santé du menu Énergik de l’aréna de Saint-PamphileEn présence de nombreux invités et entouré de petites familles, le maire Mario Leblanc a mentionné que le conseil avait à cœur de permettre aux sportifs, particulièrement aux jeunes, de manger plus sainement lors de leur passage à l’aréna. Il a ajouté que ces nouveautés nécessiteraient un certain réaménagement de l’espace de travail dans les cuisines de l’aréna en précisant que les démarches étaient déjà amorcées en ce sens.M. Éric Dufresne, coordonnateur d’Active-Toi, pour l’organisme Québec en forme, était également présent. Il a expliqué que ce programme a pour mission de contribuer au développement d’une vie saine et active chez les enfants de 0 à 17 ans et leur famille sur le grand territoire des trois MRC de Bellechasse, Montmagny et L’Islet, par la saine alimentation et un mode de vie physiquement actif.Des centaines de personnes ont pu découvrir les mets santé ajoutés au menu existant et déguster des bouchées du Rapido-Pesto (panini au jambon) et du D-Wrap (tortilla au poulet) en buvant un bon smoothie Turbo aux fruits. Des portions de raisins frais et cubes de fromage composent également le savoureux menu qui est désormais disponible sur les heures d’ouverture du casse-croûte de l’aréna. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id32537 Un marché de produits locaux démarre dans L’Islet http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id31786 L’ISLET – Terra Terre Solutions Écologiques, en collaboration avec la Coopérative la Mauve, démarre un marché de produits locaux. Les gens pourront commander en ligne et récupérer les aliments dans un point de dépôt.L’objectif, explique Stéfanie Walter, présidente de Terra Terre, est de mettre en lien des producteurs et des clients. Le lancement du marché solidaire L’Islet-sur-Terre aura lieu le jeudi 24 septembre au Théâtre du Quai de L’Islet-sur-Mer, entre 17 h et 18 h 30. Les gens pourront alors récupérer les aliments qu’ils auront commandés auprès de producteurs de la région, entre le 21 et le 23 septembre, via le site web www.lisletsurterre.ca. Par la suite, on pourra récupérer les commandes le 4e jeudi du mois, au point de chute situé, selon la saison, au Théâtre du Quai ou à la Salle des habitants. On souhaite éventuellement en ajouter un à Saint-Roch-des-Aulnaies et un autre dans L’Islet-Sud.Produits variésL’avantage de cette forme de marché public est que « les producteurs pourront s’assurer d’un minimum de commandes », note Mme Walter, ce qui n’est pas le cas dans un marché traditionnel. Déjà, dix producteurs sont inscrits sur le site. Ils proposent une variété de produits passant des légumes frais bio à la viande de chevreau et d’agneau, aux produits de l’érable, fromage de chèvre, tisane, huile de tournesol, etc. « Cette initiative est l’aboutissement d’une longue réflexion suite au travail étroit de Terra Terre avec les producteurs et transformateurs locaux, notamment par le biais du Marché public de L’Islet et de Septembre en saveurs », ajoute Kathy Morin, coordonnatrice. Elle souhaite que L’Islet-sur-Terre permette de mieux répondre aux besoins des consommateurs et des producteurs pour qui « la mise en marché est plutôt difficile et demande énormément d’énergie. »PartenairesLa Coopérative la Mauve, la municipalité de L’Islet et la Caisse populaire de L’Islet-Nord ont collaboré à la mise en place de ce service. Il est aussi possible de faire des dons en ligne pour les dépannages alimentaires dans L’Islet, en collaboration avec le CDC Ici Montmagny-L’Islet. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id31786