Contexte

Les régions du Québec ont plus que jamais besoin d'une main-d'oeuvre spécialisée, d'une relève en affaire et de jeunes ayant envie de participer à leur développement et à leur vitalité. Or, l'exode des jeunes vers les grands centres urbains peut grandement nuire à l'atteinte de tels objectifs.


Exode versus migration

Les jeunes quittent leur région d'origine non pas par désintérêt mais bien par quête d'autonomie, pour poursuivre leurs études ou suivre un conjoint. Les différentes études menées à ce sujet montrent d'ailleurs qu'environ 60 % d'entre eux disent avoir un intérêt pour un retour en région si les circonstances s'y prêtent. Il est donc faux de parler de la migration des jeunes en terme d'exode puisque les mouvements de cette population ne sont pas irréversibles. En fait, la migration est inhérente au passage à la vie adulte.

Pour agir sur la migration des jeunes, il ne suffit pas seulement d'investir dans la rétention des jeunes mais il importe aussi de les accompagner pendant leur processus migratoire et de les attirer de manière positive vers les régions et ce, qu'ils soient originaires ou non de ces milieux.


Qualité de vie, rapprochement de la famille, accès à la propriété...

Les régions exercent un fort pouvoir d'attraction sur un grand nombre de jeunes et la tendance qui se dessine depuis le début des années 2000 est très encourageante pour le réseau de Place aux jeunes en région (PAJR) qui y investit des efforts considérables. Ainsi, bien que des pertes migratoires soient toujours enregistrées en région en 2009-2010, la situation est en nette amélioration en comparaison aux années 90, où des pertes considérables ont été observées. 

La qualité de vie, le rapprochement de la famille et des amis, le sentiment d'appartenir à une communauté, la proximité de la nature, les opportunités d'emploi et d'affaires et l'accès à la propriété sont des atouts souvent évoqués par les jeunes pour justifier leur décision de venir s'établir en région.


Agir malgré les distances

Toutefois, les distances nuisent trop fréquemment à la migration de jeunes en région puisqu'il n'est pas simple de chercher un travail, un logement, une garderie à distance et ce, sans réseau de contacts et sans connaître tous les atouts de la région.

C'est à partir de ces constats que Place aux jeunes en région intervient dans quelque 58 municipalités régionales de comté (MRC) aux prises avec un réel exode des jeunes. L'organisme agit à divers moments du processus migratoire des jeunes :


  • Avant la migration :
    en informant les adolescents des ressources et des emplois offerts dans leur région d'origine, en développant leur sentiment d'appartenance et en les recensant.

  • Pendant le parcours migratoire :
    en leur permettant de garder un contact avec leur milieu d'origine et en leur faisant connaître les offres de stages et d'emplois disponibles.

  • Après les études :
    en diffusant auprès des finissants et des diplômés les offres d'emplois et les occasions d'affaires, en facilitant leur recherche d'emploi à distance et en leur permettant de participer à un séjour en région pour qu'ils puissent la découvrir, y développer un réseau de contacts et planifier concrètement leur migration.

Haut de page

Me connecter / Log In

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous!
Not a member yet? Subscribe Now!


Problème de connexion? / Connexion problem?

Me connecter / Log In