PAJ - Actualités- Charlevoix-Est http://www.placeauxjeunes.qc.ca/mrc-150-actualites Actualités - Charlevoix-Est fr 2018-07-20T10:00:27+01:00 L'équipe de place aux jeunes Actualités Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie - Nouveaux investissements de 1,3 M$ pour l’ouverture à l’année http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50396 Le gouvernement du Québec allonge 1,3M$ supplémentairepour l’ouverture à l’année du Parc national desHautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Cette somme servira à la bonification del’offre de camping et à la construction d’une voie d’évacuation. Lundi, ladéputée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, le directeur du parc nationaldes Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, Daniel Groleau, et la mairesse deSaint-Aimé-des-Lacs, Claire Gagnon ont présenté à la presse ces nouveautés.(Daniel Groleau du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, la députée Caroline Simard et Claire Gagnon, mairesse deSaint-Aimé-des-Lacs. Crédit article Jean-Sébastien Tremblay, Le Charlevoisien édition du 11 juillet 2018)Essentiellement, cette somme servira à la bonification de l’offre au camping duCran, dont la construction de dix unités de prêt-à-camper du nouveau modèleÉtoile et l’électrification de sites. De plus, l’équipe du parc travaillera àla mise en place d’une voie d’évacuation pour le populaire sentier del’Acropole-des-Draveurs. Par le fait même, l’état d’avancement des travaux quisont nécessaires en vue d’une ouverture à l’année en 2018-2019 a été dévoilé.Ceux-ci ont pour mission de développer la thématique de la Vallée des glaces,qui entrera en scène dès décembre prochain. En coulisses, le parc s’active pourmettre en place les installations nécessaires afin que cette nouvelle offrehivernale soit prête à temps. La future ligne électrique de 23 km, qui relieraSaint-Aimé-des-Lacs au Barrage des Érables, est en cours de réalisation et seraprête à l’automne. Elle suivra l’emprise de la route actuelle.L’électrification permettra au centre de service du Draveur d’être la plaquetournante des activités hivernales. Elle sera aussi très utile aux nouveauxchalets, qui offriront un séjour quatre saisons. Cinq chalets du nouveau modèleÉcho ont été construits dans le secteur du Cran des Érables. Les visiteurspeuvent y séjourner depuis le 22 juin. Cinq autres chalets Écho serontdisponibles en décembre 2019 dans le même secteur. On y retrouve deux chambres,dont une fermée, permettant de loger quatre personnes. Le petit salon avecpoêle à bois et la cuisine bien équipée seront très appréciés.De nouveauxrefuges offriront également des vues grandioses sur les montagnes. Tout est misen place pour que le refuge de l’Équerre (8 personnes) soit prêt en décembre;le refuge du Lac-Noir en septembre 2019. La magnifique vallée glaciaire seramise en valeur et rendue accessible grâce à une grande diversité d’activitésextérieures, qui permettront de reconnecter avec la nature : vélo à pneussurdimensionnés (fatbike), raquette, ski Hok, navette chenillée, patinage surla rivière Malbaie et escalade de glace. « Je suis heureuse de voir que ceprojet, très attendu par la région, prend forme. Nous souhaitons que la Valléedes glaces devienne un produit d’appel fort dans Charlevoix.Le parc nationaldes Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie est connu et reconnu, ici commeailleurs, cet ajout à l’offre déjà bien garnie permettra aux visiteurs du parcde profiter du plein potentiel de ce lieu unique », avance Caroline Simard. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50396 Festival des bières de Charlevoix - Une première édition réussie http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50391 La première édition du Festival des bières de Charlevoixa été couronnée de succès. Malgré une température changeante, plusieursCharlevoisiens et Charlevoisiennes se sont déplacés pour goûter aux produitsd’une trentaine d’exposants sur place. (Crédit article Jean-Sébastien Tremblay, LeCharlevoisienédition du 11 juillet 2018)« Même si la température de vendredi était ordinaire,nous avons eu une très belle fin de semaine », relate Marie-Kim Bouchard,responsable des communications pour l’événement. Selon celle-ci, ce dernierétait fort attendu de la population locale. « Les gens sont de bonne humeur etcontents. Plusieurs nous ont remerciés d’avoir organisé le festival »,poursuit-elle. Même s’il s’agit de la première édition, le comité organisateurse dit très heureux du résultat. Au total, une trentaine d’exposants, soit desmicrobrasseries, des distilleries et des foodtrucks ont répondu à l’invitation.« Des brasseurs ont cru en l’événement et en l’emplacement. S’ils ne viennentpas, il n’y a pas de festival. Dans ce cas-ci, des gens ont répondu présents.Pour nous, ce n’est que du positif. » poursuit-elle. Mme Bouchard avance que lefait que l’organisation qui organise le Festival des bières du monde deSaguenay soit connue dans le monde brassicole a aidé à la participation.« Laparticipation a été en augmentant tout au long des trois jours. Les brasseurssont contents, ce qu’ils veulent, c’est avant tout de faire découvrir leursproduits et que le monde en parle. Leurs bières, c’est leurs bébés! » affirme-t-elle.De plus, cette dernière est très heureuse de la participation de Menaud et dela MicroBrasserie Charlevoix, qui ont représenté dignement la productionbrassicole locale. Sur le plan musical, les trois prestations ont étéappréciées. Ces dernières ont été courues par quelques centaines deCharlevoisiens et Charlevoisiennes. Pour le comité organisateur, il est troptôt pour annoncer une deuxième édition. « Nous allons fermer les livres etfaire le bilan.Néanmoins, nous espérons que le festival aura une suite etqu’il devienne un rendez-vous annuel dans Charlevoix », conclut-elle. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50391 Industrie touristique : La relève est peu nombreuse dans Charlevoix http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50347 La conseillère d’orientation de la Commission scolaire de Charlevoix, France Mailloux, admet que le recrutement a été difficile cette année dans les programmes en alimentation. On comptait seulement 4 élèves dans le Diplôme d’études professionnelles (DEP) en cuisine et 4 élèves dans l’Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en pâtisserie. Quant aux cours de Service de la restauration et de Sommellerie, ils n’ont pas été dispensés, faute d’applications. « Il a même fallu engager des serveurs pour que les élèves en cuisine puissent pratiquer en salle à manger. La réalité c’est ça ! », affirme-t-elle.(crédit article Myriam Boulianne, Le Charlevoisien)Pour les intervenants de Carrefour Jeunesse-Emploi à La Malbaie, on remarque qu’il y a plus d’offres d’emploi que de demandes d’emploi. Élodie Bilodeau, conseillère d’orientation, constate que les offres d’emploi concernent beaucoup le domaine touristique tels que commis cuisine, préposée aux chambres ou préposée à l’accueil, mais qu’ils ne se comblent pas : « J’étais surprise au printemps de pas avoir plus de jeunes qui viennent pour rédiger leur C.V. ou qui sont à la recherche d’un emploi, ce qui me dit qu’ils ont déjà un emploi d’été ».Quant à Patrick Reduron, chargé de projet en immigration, il admet que « l’été dernier, ç'a été très difficile pour les employeurs de combler les emplois disponibles. Cet été, ça risque d’être le même problème ». Il reconnaît que plusieurs personnes immigrantes se trouvent un emploi lié au tourisme dans la région. Ses clients proviennent principalement d’Europe francophone et d’ailleurs : « Dans les pays d’Europe et du Maghreb, il y a beaucoup de cuisiniers. Ce sont des compétences que l’on recherche, alors on tente de les faire venir ici. » Il ajoute que la région de Charlevoix est en concurrence avec les grandes villes pour certains emplois, notamment dans le domaine de la restauration. Toutefois, la ville de Québec ressent davantage la pénurie. Son taux de chômage est évalué à 4%, tandis que celui de Charlevoix oscille à 7%. « Ce qui va faire la différence entre vouloir venir travailler en ville ou en région, ce sera l’attrait pour la nature et le mode de vie moins effréné », termine-t-il.Pour améliorer la rétention des jeunes dans la région dans le domaine de la restauration, un nouveau partenariat s’est d’ailleurs créé entre l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et le Cégep de Jonquière, où une partie des cours sera dispensé au Centre d’études collégiales en Charlevoix (CECC), dans le but d’offrir un diplôme conjoint : Gestion d’un établissement de restauration, lequel débutera dès l’automne 2019. « En raison de sa vocation touristique, Charlevoix est la région idéale pour offrir ce programme. Je suis très heureuse de ce partenariat qui saura répondre à une demande exprimée », a confié la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré Caroline Simard. Le directeur du CECC, Daniel Guay, a bien insisté sur le fait que la dernière session du programme se déroulera dans la région de Charlevoix. Selon lui, le format du programme est conçu afin que les jeunes reviennent travailler en région. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50347 Un premier guide des sentiers pédestres de Charlevoix http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49984 En réponse à la popularité grandissante de la randonnéedans Charlevoix, Tourisme Charlevoix publie un premier Guide des sentierspédestres de la région mettant à l’honneur plus de 550 km à découvrir dans unrecueil invitant de 88 pages.(Crédit photo Steve Deschênes. Crédit article ÉmilieDesgagnés, CiHO)De la promenade à la longue randonnée en passant par lessommets à gravir, l’outil illustre, par cartes détaillées, plus de 70 sentierset leurs informations techniques.L’idée était de réunir au même endroit toute ladocumentation sur la randonnée pédestre, l’une des attractions les pluspopulaires dans Charlevoix, a indiqué Justine Simard, coordonnatrice dudéveloppement de l’offre touristique à Tourisme Charlevoix. Le guide proposeaussi des conseils de sécurité.Rando Québec, Sentiers de la Capitale, la SÉPAQ et lesgestionnaires des sentiers ont contribué au guide.Le Guide des sentiers pédestres de Charlevoix estdistribué dès maintenant dans les bureaux d’information touristique etsurle site web de Tourisme Charlevoix. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49984 Les échos du G7 sont positifs http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49983 Le maire de La Malbaie reçoit de bons commentaires sur ledéroulement du Sommet du G7 dans sa ville.(La poussière est retombée à La Malbaie, un peu plus d'unesemaine après l'événement. Le G7 a quand même occupé une place à la séance ordinairedu conseil lundi soir. Crédit article Émilie Desgagnés, CiHO)Un peu plus d’une semaine après l’événement, MichelCouturier est interpellé par ses résidents qui ont trouvé que la ville étaitbien organisée pour la tenue de la rencontre internationale qui s’est dérouléesans casse ni violence à La Malbaie. Une citoyenne l’a d’ailleurs souligné à lapériode de questions de la séance ordinaire du conseil lundi soir.Michel Couturier avoue que «ça fait plaisir»après un an de travail assez intensif. Il a senti que «tout le mondevoyait ça pire que ça a été finalement». La poussière étant retombée etces bons mots étant dits, le maire Couturier souhaite maintenant que lesretombées se fassent ressentir. Il espère du bon pour toute la région. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49983 Le Festival des bières de Charlevoix présente la Malbière http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49893 5000 personnes sont attendues à la première éditiondu Festival des bières de Charlevoix. L’évènement sera présenté du 5 au 7juillet sur le site du Casino de Charlevoix.(Photo courtoisie de Go-Xplore: Organisateurs,commanditaires et partenaires du Festival des Bières de Charlevoix. Crédit article Dave Kidd, CiHO)Robert Hakim, directeur général du Festival des Bières deCharlevoix, mentionne que le monde de la bière à beaucoup évolué et quel’événement vise davantage la découverte des produits d’ici.Les organisateurs ont annoncé que le FBC aura sa proprebière : la Malbière. Brassée par Brasseurs sur demande et laDistillerie St-Laurent, la Malbière est une bière allemande à fermentationhaute aux aromates du fleuve. Elle est présentée comme une bière salinerafraîchissante et faible en alcool.Enrico Bouchard de Menaud est le porte-parole de lapremière édition du FBC. Pour ce nouveau joueur dans le monde desmicrobrasseries, c’est un bel honneur. Microbrasserie Charlevoix et Menaud, deux entreprises dela région, sont deux des 30 exposants présents sur le site extérieur du Casinode Charlevoix.En plus du Casino de Charlevoix, Tourisme Charlevoix etla Ville de La Malbaie sont des partenaires de l’événement qui permettra dedécouvrir 250 produits.Le directeur général duprésentateur du Festival desbières de Charlevoix, Philippe Chantal, croit que l’événement permettra debonifier l’offre touristique régionale. Des spectacles musicaux figurent aussidans la programmation. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49893 ALAIN GOULET QUITTE LE MONT GRAND-FONDS http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49680 LE VENDREDI 1 JUIN 2018PAR ÉMILIE DESGAGNÉSPhoto par Francis Gagnon. Archives(13:14)Alain Goulet quitte la direction générale du Mont Grand-Fonds. Il «a décidé de quitter afin de s’engager dans la réalisation de nouveaux projets» informe par communiqué la présidente de la Corporation du parc régional du Mont Grand-Fonds, Caroline Tremblay.Ses fonctions prennent fin aujourd’hui.Caroline Tremblay a souligné ses «années d’engagement et de travail soutenu visant la promotion du Mont Grand-Fonds». «La contribution et l’héritage laissés sous l’administration de monsieur Goulet auront certes valu à la station de ski Mont Grand-Fonds de prendre une place de choix comme destination de ski de type familial, particulièrement prisée par les skieurs de la région, et une clientèle touristique qui s’est accrue au fil des ans» écrit-elle.Elle souligne que les membres du conseil d’administration de la Corporation remercient Alain Goulet de sa contribution au développement et à l’essor de la montagne.La Corporation s’affaire à lui trouver un successeur, termine le communiqué. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49680 DES ÉTUDIANTES DU CECC (Cégep) PUBLIENT UN LIVRE http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49679 LE SAMEDI 2 JUIN 2018PAR ÉMILIE DESGAGNÉSMyriam Savard, Jessika Tremblay l'Espérance et Anne-Sophie Girard. Photo courtoisie(11:45)Myriam Savard, Anne-Sophie Girard et Jessika Tremblay-L’Espérance, étudiantes en éducation spécialisée au Centre d’études collégiales en Charlevoix publient le livre «SEXprimer, c’est trouver sa couleur».L’ouvrage de 150 pages traite de la violence sexuelle à l’adolescence, une problématique présente dans Charlevoix, a expliqué Jessika Tremblay-L’Espérance. Plus de 300 élèves d’écoles primaire et secondaire ont été interpelés pour le projet de sensibilisation.Le livre sera imprimé à 300 copies puis distribués dans les écoles participantes. Il est disponible gratuitement en ligneiciet sur la page Facebook «Exprime ta couleur».L'entrevue intégrale avec Jessika Tremblay-L'Espérance estdisponible ici. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49679 MARCHE ANTI- G7 À LA MALBAIE http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49677 LE DIMANCHE 3 JUIN 2018PAR PIERRICK LACROIX(15:45)Près de 50 personnes ont pris le départ de la marche dénonçant le G7 organisé par des groupes communautaires à La Malbaie.Le groupe est parti du parc du quai Casgrain et se dirige à la zone de libre expression près du Musée de Charlevoix.Le mouvement juge exorbitant le montant d’argent consenti pour organiser le sommet alors que cet argent aurait pu être investi dans le réseau de la santé ou encore pour améliorer le régime d’assurance-emploi.Anne-Valérie Lemieux Breton du RÉPAC a pris la parole, elle affirme que les citoyens de La Malbaie sont pris en otage au bénéfice des chefs d’État qui seront présents dans Charlevoix.Celle qui souhaite représenter Québec Solidaire dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré aux prochaines élections, Jessica Crossan, était présente afin de soutenir le mouvement et la parole des citoyens sur place.Les manifestants se sont ensuite réunis à l’intérieur de la zone de libre expression pour y apposer des banderoles, ainsi que pour former une chaîne humaine qui longeait la clôture qui les séparait de la zone verte.À la suite de la mobilisation de dimanche, le RÉPAC acheminera une lettre à l’attaché politique du premier ministre Justin Trudeau, afin que le message se rende aux oreilles des 7 dirigeants présents lors du sommet. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49677 Le CALACS lance une BD http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49579 Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions àcaractère sexuel (CALACS) de Charlevoix a lancé mardi la première bandedessinée d’une série de 12 qui seront publiées une fois par mois, durant un an,dans Le Charlevoisien. La première paraîtra ce mercredi.(Sur la photo: Les intervenantes Lyne Duplain,Véronique Couillard et Sophie Fortier-Mallette. Crédit article ÉmilieDesgagnés, CiHO)Les courtes histoires, qui tiennent sur une planche, ontcomme objectif de sensibiliser la population aux vécus d’agression sexuelle enplus de déboulonner certains préjugés, explique Véronique Couillard,coordonnatrice et intervenante au CALACS de Charlevoix.L’artiste charlevoisienne Sandie Valiquette réalise lesdessins alors que les textes sont signés par les intervenantes du CALACS. La BDtrouvera aussi une place sur les réseaux sociaux. Le lancement cadre avec laSemaine des victimes et survivants d'actes criminels qui débutait lundi.Le mouvement #moiaussi a marqué un tournant important, afait remarquer Véronique Couillard signifiant que son organisme reçoitdavantage d’appels.Le ministère de la Justice du Canada soutient le CALACSdans son projet de bande dessinée. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49579 Nouvelle exposition au Musée de Charlevoix : NOS ÉTÉS DANS CHARLEVOIX http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49534 Le Musée de Charlevoix, situé à Pointe-au-Pic, La Malbaie, invite les visiteurs de partout au pays et d’ailleurs à découvrir et vivre l’expérience des fameux étés charlevoisiens à travers sa toute nouvelle exposition, « Nos étés dans Charlevoix », qui sera présentée jusqu’au 22 avril 2019.« L’histoire de la villégiature dans Charlevoix est fascinante : depuis plus d’un siècle, les mêmes familles reviennent dans la région, été après été. Malgré les changements survenus dans les façons de voyager (de plus courts séjours, possibilité de découvrir le monde, etc.), il n’en demeure pas moins que Charlevoix est une attraction de renommée mondiale et intemporelle qui ne date pas d’hier… »- Julie Côté, Conservatrice du Musée de CharlevoixCHARLEVOIX, BERCEAU DE LA VILLÉGIATURE AU QUÉBECCharlevoix reçoit les visiteurs du Québec, du Canada et des États-Unis depuis plus de 250 ans. De juin à septembre, ils retrouvent leurs villas du Boulevard (Chemin des Falaises), de Cap-à-l’Aigle, de Port-au-Persil…Tout d’abord attirés par les nombreux lacs et rivières où abondent la truite et le saumon, les amis écossais des seigneurs John Nairne et Malcolm Fraser font la promotion des rivières de Charlevoix. Puis les conditions hygiéniques des grandes villes, frappées par une épidémie de choléra dans les années 1830, incitent les familles riches de Québec et de Montréalà fuir vers l’air pur de la campagne. L’eau fraîche du fleuve, les embruns salés et les brises rafraîchissantes auraient des propriétés curatives recherchées pour soigner tous les maux. Enfin, la beauté et l’immensité du paysage, le contact chaleureux des Charlevoisiens et la compagnie agréable des autres villégiateurs contribuent à l’attrait de Charlevoix, et principalement de La Malbaie, pour la période estivale.Présentée par Tourisme Charlevoix, en collaboration avec les Villes de Baie-Saint-Paul et de La Malbaie, ainsi que la Route des saveurs de Charlevoix, l’exposition dresse un portrait des étés passés dans la région pour de nombreux visiteurs, à travers oeuvres et objets; tous représentatifs du mode de vie estival charlevoisien.« Il va sans dire que Charlevoix est une destination exceptionnelle, reconnue pour son caractère unique et chaleureux. C’est un endroit où la beauté, immense, est à perte de vue. Où l’on se retrouve dans un environnement sauvage d’une rare beauté. Parce que l’accueil et la chaleur des résidents se fait de façon toute naturelle. Malgré sa superficie (plus petite région du Québec), elle sait qu’elle est digne des plus grandes. Il nous fait plaisir de nous associer au Musée de Charlevoix pour présenter cette exposition mettant en vedette Charlevoix, une région qui vous charmera à coup sûr! »- Vicky Grégoire-Tremblay, Directrice des communications et du marketing par intérim chez Tourisme CharlevoixLe Musée de CharlevoixFondé en 1975, le Musée de Charlevoix est situé à Pointe-au-Pic, La Malbaie. Sa mission est de conserver, étudier et diffuser les richesses du patrimoine de Charlevoix, de même que l’art populaire d’ici et d’ailleurs. Le Musée détient d’ailleurs l’une des plus grandes collections d’art populaire au Canada. Apprenez-en davantage sur le Musée ainsi que ses nombreuses activités au lien suivant : http://www.museedecharlevoix.qc.ca/fr. http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id49534