PAJ - Actualités- Le Granit http://www.placeauxjeunes.qc.ca/mrc-300-actualites Actualités - Le Granit fr 2018-08-18T08:22:23+01:00 L'équipe de place aux jeunes Actualités Toute une finale http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50786 Finale de la traversée internationale du Lac-MéganticToute une finaleAvec un temps de 1h56m52s 5centièmes et encore cette année dans une finale extrêmement serrée, l’Allemand Christian Reichert a remporté pour une première fois la Traversée internationale du lac Mégantic, sixième étape de la Coupe du monde de Marathon FINA/Hosa 10km. La deuxième position est allée à Dario Verani d’Italie avec un temps de 1h56m52s 9centièmes, suivi de Fernando Ponte du Brésil en troisième position avec un temps de 1h56m53s 5centièmes. Le meilleur nageur canadien a été Xavier Desharnais en septième position avec un temps de 1h56m55s, une excellente place à sa dernière participation à la Traversée.La course a été moins serrée chez les femmes, puisque la chinoise Xin Xin a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 2h04m40s pour la première position remportant la victoire à sa première participation à la Traversée. L’Italienne Rachele Bruni a terminé deuxième avec un temps de 2h05m25s52 suivi de Samantha Arevalo de l’Équateur avec un temps de 2h06m11s87 pour la troisième position. La meilleure nageuse canadienne à franchir l’arrivée était Sabryna Lavoie avec un temps de 2h09m57s.«Nous sommes heureux du déroulement pour cette nouvelle formule de circuit en boucle. De plus, la température a été de notre côté cette année. Nous sommes comblés du nombre et du calibre de nageurs cette année qui ont offert l’une des courses les plus serrées du côté des hommes. Nous travaillons fort pour avoir les meilleurs athlètes de nage en eau libre et nous sommes heureux d’avoir pu accueillir 44 nageurs pour cette 12ième édition. Notre compétition est de plus en plus connue et réputée à travers le monde, c’est une grande fierté pour nous », a mentionné Mme Alexandra Désilets, directrice des compétitions.La Traversée a accueilli pour la première fois des athlètes de la Chine, du Kazakhstan, du Chili, du Pérou et de la Suède. 16 pays étaient représentés, un nombre record. Toutes les athlètes féminines ont terminé la course mais on note un abandon chez les hommes, le nageur canadien Philippe Landriault.Source: Journal MRG http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50786 La 39e programmation du Comité culturel Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50785 Les Cowboys Fringants ouvriront la saison culturelle 2018-2019 le 21 septembre.Vers une saison culturelle bien remplie!La 39e programmation du Comité culturel Mégantic prendra son envol le21 septembreavec les Cowboys Fringants, qui présenteront Octobre, leur plus récent spectacle. La nouvelle Salle Montignac accueillera un total de 23 prestations pour la saison 2018-2019 qui marque l’avènement d’une nouveauté avec la possibilité d’acheter ses billets en ligne.«Les transactions peuvent être effectuées via le sitecomiteculturel.com. Il est également possible de se procurer les billets au comptoir de la pharmacie Jean Coutu comme auparavant», indique Pierre Paquet, directeur du Comité culturel Mégantic, ajoutant que certains spectacles de la future programmation débuteront à 19h plutôt qu’à 20h, une tendance dans l’ensemble de l’industrie artistique.Le28 septembre,Claud Michaud donnera un spectacle inspiré de l’univers féminin intitulé Comme si j’avais des ailes, suivi de la pianiste Anne-Marie Dubois, qui proposera un voyage musical de l’Italie à chez nous, ledimanche 7 octobre à 14h. Le20 octobre,le romancier, poète, dramaturge et écrivain David Goudreault présentera Au bout de ta langue, avec ses mots et ceux de Godin, Yguay, Sol, Dorion et Richard.La comédienne Marie-Johanne Boucher livrera J’t’aime encore, un monologue de Roxanne Bouchard, lemardi 23 octobre à 19h. Un bijoux théâtral qui aborde notamment l’enracinement amoureux, la condition féminine, les rêves et le choix de vivre en région.Soirée en musique le1er novembreavec Ludovick Bourgeois, qui présentera des pièces issues de son premier album, Milliardaire de toi, en plus de ses classiques préférés d’ici et d’ailleurs. Le15 novembre, ce sera Paris au temps de La Bohème! Jules Grison livrera un spectacle hommage à Charles Aznavour, dans la pure tradition de la chanson française.Humour débridé au menu du18 novembre (19h)avec Daniel Lemire et Pierre Verville, un duo qui réserve bien des surprises. Le22 novembre, le duo Tennesse Two, composé de Mario Dubé et Luc LeBlanc, proposera un spectacle à la mémoire de Johnny Cash, un hommage à la fois original et anecdotique. Le6 décembre, l’équipe Ex Lubris célèbrera la parole et l’écriture de Marc Favreau, sous une forme tendre et polissonne, organisée par une jeune génération qui n’a pas grandi avec Sol et Gobelet.La tornade Phil Roy déplacera de l’air le15 décembre, avec son humour éclaté, mettant de la vie et causant le délire. Spectacle familial le27 décembre à 14havec Nicolas Noël, un conte en chansons suscitant l’émerveillement pour petits et grands. Tire Le Coyote et ses musiciens envoûteront pour le part le public le25 janvier.La Compagnie Jean Duceppe sera sur les planches le31 janvieravec la pièce Enfant insignifiant de Michel Tremblay, jouée par les comédiens Guylaine Tremblay, Henri Chassé, Danielle Proulx, Sylvain Marcel, Isabelle Drainville, Gwendoline Côté et Michelle Labonté, dans une mise en scène de Michel Poirier.Le22 février,Ian Kelly et le groupe Magnéto présenteront leur album Monsieur Chandler, tandis que le duo Dominic et Martin amuseront la galerie le1er mars. Le13 mars, Andréa Lindsay partagera de son côté ses coups de cœur tirés du répertoire jazz francophone.Émile Proux-Cloutier livrera ses coups de gueule et cris du cœur le29 marsavec Marée Haute, la résultante de quatre années d’écriture. Un hommage à Leonard Cohen sera par ailleurs présenté le13 avril, tandis que la chorale Les Voix Liées, sous la direction de Vincent Quirion, propose un récital des plus belles chansons québécoises le4 mai. Lior Shoov offrira un spectacle d’humour de danse et de chants aux sonorité de son Israël natal le 9 mai.Pour clore la saison en éclat, la tournée Ladie’s Night s’arrêtera à Lac-Mégantic le17 mai. Un spectacle haut en couleurs mettant en vedette Sylvie Boucher, François Chénier, Luc Senay, Guillaume Lemay Thivierge, Frédéric Pierre et Marcel Leboeuf.Claudia Collard ( 8/8/2018 )Source:L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50785 Financement de l'observatoire du Mont-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50714 Financement de l'Observatoire du Mont-Mégantic une heureuse nouvelle pour la communauté localeLa préfet de la MRC du Granit, Madame Marielle Fecteau, le préfet de la MRC du Haut-Saint-François, Monsieur Robert G. Roy et le conseiller délégué à la Ville de Sherbrooke pour le dossier, Monsieur Claude Charron, se réjouissent de l'annonce de ce matin alors que les gouvernements supérieurs ont annoncé un soutien financier pour les activités de l'Observatoire du Mont-Mégantic (OMM).Initiée par les trois entités municipales, des rencontres se sont tenues dès février afin de sensibiliser les gouvernements du Canada et du Québec à l'urgence de soutenir les activités de ce produit d'appel pour la région, alors que le financement venait à échéance en février 2019. Les mois suivants ont permis aux différents intervenants de définir de quelle façon ils pouvaient agir et le monde municipal a démontré toute l'importance de cette institution en expédiant des résolutions et lettres d'appui afin de demander aux gouvernements supérieurs de financer durablement l'OMM.« L'Observatoire du Mont-Mégantic est un centre de recherche de renommée internationale qui est au centre d'une thématique de positionnement touristique complété par l'Astrolab. Ensemble, avec le Parc national du Mont-Mégantic, ces attraits permettent la visite de 125 000 personnes sur notre territoire. Et cet achalandage est en constante progression. Nous ne pouvions nous permettre d'attendre, il nous fallait agir et sensibiliser les acteurs susceptibles de régulariser la situation pour le mieux, » a déclaré la préfet de la MRC du Granit, Madame Marielle Fecteau.« Les impacts économiques de la présence de l'OMM et de la thématique du ciel étoilé sont importants et essentiels au maintien d'une offre de service de qualité pour les visiteurs. Les entreprises touristiques s'y rattachant lancent également un grand soupir de soulagement ce matin, » a ajouté le préfet de la MRC du Haut-Saint-François, Monsieur Robert G. Roy.« Pour les municipalités et MRC faisant partie de la Réserve internationale de ciel étoilé, qui contribuent depuis sa mise en place en ressources financières et humaines à la préservation de la noirceur du ciel pour les activités de l'OMM, l'annonce d'aujourd'hui vient solidifier nos actions de concertation régionale, » a conclu le conseiller municipal à la Ville de Sherbrooke, Monsieur Claude Charron.Des dizaines de résolutions d'appuis des municipalités comprises sur le territoire de la Réserve internationale de ciel étoilé ont été expédiées aux élus fédéraux et provinciaux pour signifier leur appui à l'Observatoire du Mont-Mégantic, l'une des infrastructures scientifiques les plus importantes au Canada pour l'éducation et la diffusion de la culture scientifique auprès du grand public.Source: MRC du Granit http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50714 En route vers la mobilité active! http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50580 La Ville de Lac-Mégantic annonce fièrement, aujourd’hui, le démarrage du projet pilote sur les transports actifs (marche et vélo) intitulé : « Mobilité active au cœur de la reconstruction du centre-ville ».On verra se déployer, dès mardi prochain, le 17 juillet, de sympathiques et accueillants jeunes « agents-terrain » aux quatre coins du centre-ville, sous un chapiteau (le « chapiteau-mobilité-active ») dédié au projet. Ils recueilleront des informations sur vos habitudes de transport, expliqueront le projet pilote et prendront en note vos suggestions à ce sujet.Nous vous demandons aujourd’hui, chaque citoyen, touriste, travailleur, étudiant, retraité, jeune, bref tout le monde, d’aller à la rencontre de ces « agents-terrain » et de prendre le temps de discuter avec eux de vos habitudes de transport dans le centre-ville afin que le projet pilote soit un succès. Nous souhaitons que vous visitiez en grand nombre le « chapiteau-mobilité-active » au cours de l’été 2018, car la qualité des résultats du projet pilote dépend en grande partie de la quantité d’informations recueillies auprès des personnes qui fréquentent le centre-ville de Lac-Mégantic. Des articles promotionnels seront proposés aux participants qui se présenteront sous le « chapiteau-mobilité-active » et d’autres prix feront l’objet d’un tirage à l’automne parmi celles et ceux qui auront rempli le questionnaire.Surveillez donc la présence du chapiteau-mobilité-active aux heures de pointe du matin, du midi et du soir à cinq (5) endroits différents du centre-ville aux dates suivantes : 17; 18; 19; 21 et 22 juillet et les 7; 8; 9; 11 et 12 août. La veille de chaque présence des agents-terrain sous le chapiteau, nous ferons l’annonce des heures détaillées et du lieu précis sur la page Facebook de la Ville de Lac-Mégantic et dans plusieurs médias à la fois afin de stimuler l’achalandage autour du chapiteau! Cliquez « j’aime » sur la page Facebook de la Ville https://www.facebook.com/villelacmegantic/ pour en être informé automatiquement.D’autres activités et interventions médiatiques et publiques seront réalisées au cours de l’été dans le cadre de ce projet dont l’objectif principal est de favoriser l’intégration des déplacements actifs dans la reconstruction du centre-ville.Source: Ville de Lac-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50580 Lac-Mégantic, première ville certifiée Cittaslow au Québec http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50579 C’est le 22 juin 2018, lors de la cérémonie de présentation des nouvelles certifications Cittaslow qui a eu lieu à Mirande en France, dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de Cittaslow International, que Lac-Mégantic obtenait fièrement son label de ville où il fait bon vivre.Lac-Mégantic est ainsi la 1re et unique ville Cittaslow au Québec, et la première ville francophone Cittaslow des Amériques.Cittaslow, c’est quoi?Ce réseau international regroupe 236 villes de moins de 50 000 habitants dans 30 pays, dont 4 au Canada. Il a pris naissance en Italie en 1999, inspiré du mouvement Slow Food qui prône entre autres une alimentation locale saine, le plaisir de manger et les traditions culinaires.Comme ville du bien-vivre, Lac-Mégantic a répondu à une charte de 70 critères répartis en 7 domaines : Énergie et environnement; Infrastructures; Qualité urbaine; Agriculture, tourisme et artisanat; Accueil, sensibilisation et formation; Cohésion sociale; Partenariats.La certification Cittaslow valorise le bien-vivre et le développement durable local par le biais des actions suivantes, sans s’y limiter :mise en valeur du patrimoine historique;commercialisation de produits locaux, du terroir et de l’artisanat local;préservation des coutumes;étalage des savoir-faire;création d’événements locaux culturels;multiplication des espaces verts et des zones piétonnes, développement de pistes cyclables et de réseaux de transports alternatifs;réduction de la consommation énergétique;développement de commerces de proximité;mise à niveau des équipements pour favoriser l’accessibilité aux personnes handicapées;accueil et hospitalité envers les nouveaux résidents et les touristes.Des citoyennes et des citoyens de Lac-Mégantic à l’origine de l’obtention du labelLa démarche a débuté en 2014, orchestrée par un comité de citoyennes et citoyens engagés, soutenus par l’équipe du Bureau de reconstruction.La forme que prendra l’arrimage de la certification et du comité Cittaslow au développement de la vision de Lac-Mégantic se confirmera sous peu.Pour Julie Morin : « cette certification est une reconnaissance importante et confirme que les citoyens ont à cœur le développement de la ville et qu’ils ont envie de s’y impliquer. Cette certification contribuera à rendre Lac-Mégantic encore plus attractive, ce qui est la volonté du conseil municipal. »Au cours des prochains mois, les membres du comité Cittaslow de Lac-Mégantic viseront la poursuite de l’amélioration de la qualité de vie de chaque Méganticoise et Méganticois. Ils se donnent pour mission de sensibiliser et accompagner les acteurs locaux en agissant comme sentinelles et gardiens du développement et du rayonnement de l’identité Cittaslow dans la ville.Lors des commémorations du 6 juillet, des membres du comité Cittaslow Lac-Mégantic ont accompagné les citoyens et les visiteurs qui souhaitaient faire l’essai de véhicules électriques Segway (gyropodes) et de vélos électriques.La Ville de Lac-Mégantic a choisi de se reconstruire en misant sur les énergies renouvelables. Ces moyens de transport électriques innovants sont un symbole éloquent, porteur des valeurs Cittaslow.Source:Ville de Lac-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50579 Le CECLM assuré pour 10 autres années http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50566 Une nouvelle accueillie avec soulagement par le milieu, le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 2 millions de dollars au Cégep Beauce-Appalaches pour lui permettre d’assumer des charges locatives et de répondre aux besoins du Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic sur une période de 10 ans.Les allocations de fonctionnement versées par le ministère de l’Enseignement supérieur permettront de poursuivre la location de locaux d’enseignement dans l’édifice Canadelle appartenant à la Ville de Lac-Mégantic, la location des laboratoires de sciences à la Polyvalente Montignac et la location des espaces à la Médiathèque Nelly-Arcan pour des services de bibliothèque.C’est le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, qui en a fait l’annonce mardi. «Grâce à un partenariat avec la Ville de Lac-Mégantic et la Commission scolaire des Hauts-Cantons, le Centre d’études collégiales peut profiter d’espaces additionnels qui bénéficient à l’ensemble des étudiants et des enseignants. Un incubateur de talents hors pair», a-t-il rappelé aux différents partenaires présents, tant le milieu municipal qu’économique.La première à s’en réjouir, la préfet de la MRC, Marielle Fecteau, qui aura été parmi les acteurs du milieu qui ont permis l’inauguration de l’institution d’enseignement collégial il y a déjà 20 ans. «Cette pérennité permettra aux entreprises et employeurs dans le domaine institutionnel et de service d’avoir accès à un bassin d’étudiants formés localement. Dans le contexte de rareté de main-d’œuvre, il est important de permettre à nos jeunes de demeure le plus longtemps possible dans leur région d’origine pour qu’ils s’y établissent suite à leurs études.»Ce sont plus de 650 jeunes, pour la majorité originaires de la MRC du Granit, qui ont ainsi pu avoir accès à une formation de qualité leur permettant ensuite d’obtenir des emplois dans des domaines recherchés tels l’éducation spécialisée, les soins infirmiers ou les services administratifs. «Nous pouvons maintenant penser au futur sans crainte. Le défi 2025 - accueillir 2025 nouveaux résidents dans la MRC d’ici 2025- passe par la formation donnée ici même dans la MRC du Granit.»Mme Fecteau a notamment parlé des besoins en main-d’œuvre infirmière une fois construit le futur CHSLD, voisin du centre hospitalier, et la relève à prévoir pour combler les départs à la retraite dans une région caractérisée par une population vieillissante.La directrice des services en formation continue au Cégep Beauce-Appalaches, Caroline Bouchard, a rappelé qu’à sa première année d’opération le Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic avait accueilli 80 étudiants. En 2006, l’atteinte de l’objectif des 150 étudiants avait permis au CECLM de recevoir son attestation du ministère de l’Enseignement supérieur.Rémi Tremblay ( 17/7/2018 )Source: L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50566 Trois municipalités recevront une subvention http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50563 La Société de développement économique du Granit (SDEG) a octroyé des sommes à trois projets dans le cadre de la Politique de soutien aux projets structurants du Fonds de développement de la MRC du Granit (FDMG). Les projets des municipalités de Marston, Lambton et Stratford se partagent une enveloppe de 71 760$ provenant du FDMG. L’investissement total de ces projets sur le territoire représente 220 012,34$.Pour Mme Marielle Fecteau, il s’agit de projets structurants: « L’objectif principal est le développement de nos municipalités. Un appel de projets sera lancé sous peu, j’invite les municipalités à y participer. »La municipalité de Marston reçoit une aide financière de 16 604$ pour l’accès à internet haute vitesse à sa population locale dans le cadre de son projet Extension internet haute vitesse qui consiste à favoriser le branchement des secteurs chemins Milan, Ernest Martin et une partie de la route 263. Ce projet est réalisé en collaboration avec Câble Axion et lorsqu’il sera complété, la municipalité sera couverte à 90%.La municipalité de Lambton se voit attribuer une aide financière de 39 356$ pour la réalisation de son projet Aménagement du presbytère de Lambton. Le projet consiste en l’achat d’équipements, de mobiliers, la construction d’un pavillon de parc pour le public et la clientèle touristique et l’installation de nouvelles toilettes. Le Presbytère de Lambton fait partie des 9 bâtiments exceptionnels de la MRC et sa mise en valeur prend ici tout son sens avec un investissement total de 80 000$. L’élément majeur demeure le parc à l’arrière qu’on voudra un espace intergénérationnelle et l’occasion de présenter des concerts en plein air.La municipalité du Canton de Stratford quant à elle, pourra procéder pour la mise à niveau des installations du Domaine Aylmer afin d’en faire un attrait touristique en lien avec la Route des Sommets, grâce à l’aide accordée de 15 800$ du FDMG dans le cadre de son projet Plan de relance et de repositionnement du parc naturel du lac Aylmer. Après plusieurs tentatives sans trouver la recette gagnante, les élus de Stratford entendent mettre en valeur le Domaine mais également le Centre d’interprétation du marais, la forêt environnante et la plage. Le secteur est déjà très fréquenté et le projet entre dans la vison du conseil de protéger le lac, reprendre le site et réaliser des projets porteurs.Ces projets contribuent à la réalisation des priorités d’intervention de la MRC du Granit et de la Société de développement économique du Granit en permettant, entre autres, la mise en valeur du territoire, le développement socio-économique et touristique de la région.Source: Journal MRG http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50563 Foule, chaleur, générosité et performance... Les ingrédients d'un Festival bateaux-dragons tous réunis! http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50419 Une plage remplie de monde, des rameurs déterminés, des supporteurs généreux et la chaleur enfin au rendez-vous! La quatrième édition du Festival bateaux-dragons au profit de la Maison La Cinquième Saison avait de quoi donner le sourire aux organisateurs en ce dimanche 1er juillet.«Nous avons enregistré un nombre d’équipes moins important que l’an dernier, mais nous sommes entièrement satisfaits du déroulement de la journée», a tenu à souligner le directeur de l’organisme, Richard Michaud.Ce sont dix-huit équipages qui ont relevé le défi des 200 mètres du corridor de course devant la plage. Et quatre «équipes virtuelles» qui ont fourni les sommes d’argent requises sans se présenter sur place. Le meilleur temps de la journée, de 49,71 secondes, est celui réalisé par l’équipe de Lafontaine et Fils, qui a obtenu la première place en grande finale dans la catégorie Municipalités et Entreprises, pour dix femmes et moins. L’équipe a ainsi devancé Frontenac SLM et la Maison La Cinquième Saison.Dans la même catégorie, pour 11 femmes et plus, Les Chasseurs ont terminé les premiers devant Les Écossais de Stornoway.Le classement dans la catégorie Familles et Amis, 10 femmes et moins : la Municipalité de Audet a pris la première place devant Les Belles personnes et en troisième position Summum Granit 2 et les Micmacs. Dans la classe 11 femmes et plus, victoire des «Chevalions» de Lac-Drolet devant Les Pierrafeu et Les Joyeux Marins d’eau douce – La gang Dostie.Une nouveauté cette année, la chance donnée au public de faire l’essai d’un bateau-dragon, sur l’heure du midi. Une façon comme une autre de donner la piqûre pour cet événement l’an prochain.La foule à la plage était telle que le service d’ordre a rapidement rempli les espaces de stationnement disponibles, même ceux devant l’entrée du camping, à 10$ par auto. Richard Michaud estime à 2 500 le nombre de personnes sur la plage au cœur de la journée.«Un événement comme celui-ci est bon pour les commerces, les restaurants et les hôtels de la région. Un exemple, L’Érable à son meilleur, à Lac-Drolet, a ouvert ses installations pour accueillir deux groupes intéressés.»Dans les prochains jours, l’organisation va devoir réfléchir sur la date à retenir pour la 5e édition du Festival. «Le 1er juillet coïncide avec la période du déménagement. Ce qui pourrait expliquer une baisse des inscriptions cette année. Par contre, si on l’organise plus tôt en juin, l’eau du lac risque d’être trop froide. Idéalement, on le ferait la deuxième fin de semaine de juillet, mais ça tombe sur la date retenue par l’organisation du Canada Man/Woman pour l’an prochain.»Source: L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50419 Foule, chaleur, générosité et performance... Les ingrédients d'un Festival bateaux-dragons tous réunis! http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50418 Une plage remplie de monde, des rameurs déterminés, des supporteurs généreux et la chaleur enfin au rendez-vous! La quatrième édition du Festival bateaux-dragons au profit de la Maison La Cinquième Saison avait de quoi donner le sourire aux organisateurs en ce dimanche 1er juillet.«Nous avons enregistré un nombre d’équipes moins important que l’an dernier, mais nous sommes entièrement satisfaits du déroulement de la journée», a tenu à souligner le directeur de l’organisme, Richard Michaud.Ce sont dix-huit équipages qui ont relevé le défi des 200 mètres du corridor de course devant la plage. Et quatre «équipes virtuelles» qui ont fourni les sommes d’argent requises sans se présenter sur place. Le meilleur temps de la journée, de 49,71 secondes, est celui réalisé par l’équipe de Lafontaine et Fils, qui a obtenu la première place en grande finale dans la catégorie Municipalités et Entreprises, pour dix femmes et moins. L’équipe a ainsi devancé Frontenac SLM et la Maison La Cinquième Saison.Dans la même catégorie, pour 11 femmes et plus, Les Chasseurs ont terminé les premiers devant Les Écossais de Stornoway.Le classement dans la catégorie Familles et Amis, 10 femmes et moins : la Municipalité de Audet a pris la première place devant Les Belles personnes et en troisième position Summum Granit 2 et les Micmacs. Dans la classe 11 femmes et plus, victoire des «Chevalions» de Lac-Drolet devant Les Pierrafeu et Les Joyeux Marins d’eau douce – La gang Dostie.Une nouveauté cette année, la chance donnée au public de faire l’essai d’un bateau-dragon, sur l’heure du midi. Une façon comme une autre de donner la piqûre pour cet événement l’an prochain.La foule à la plage était telle que le service d’ordre a rapidement rempli les espaces de stationnement disponibles, même ceux devant l’entrée du camping, à 10$ par auto. Richard Michaud estime à 2 500 le nombre de personnes sur la plage au cœur de la journée.«Un événement comme celui-ci est bon pour les commerces, les restaurants et les hôtels de la région. Un exemple, L’Érable à son meilleur, à Lac-Drolet, a ouvert ses installations pour accueillir deux groupes intéressés.»Dans les prochains jours, l’organisation va devoir réfléchir sur la date à retenir pour la 5e édition du Festival. «Le 1er juillet coïncide avec la période du déménagement. Ce qui pourrait expliquer une baisse des inscriptions cette année. Par contre, si on l’organise plus tôt en juin, l’eau du lac risque d’être trop froide. Idéalement, on le ferait la deuxième fin de semaine de juillet, mais ça tombe sur la date retenue par l’organisation du Canada Man/Woman pour l’an prochain.»Source: L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50418 Pelletée de terre festive pour Le Concerto! http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50417 Grand jour pour Le Concerto le 29 juin, alors qu’on procédait à l’officialisation des travaux de construction, démarrés deux semaines plus tôt. «Cette première pelletée de terre marque le début de la concrétisation de plusieurs années de travail. Aujourd’hui n’est que le commencement d’une nouvelle étape. La prochaine fois que nous nous verrons, ce sera pour l’inauguration d’un lieu de fierté pour toute une communauté, d’un lieu de convivialité ou chacun et chacune pourra trouver sa place et se reconnaître. Car ce projet reflète la volonté de notre région de retrouver un centre-ville habité et animé.»Ces mots prononcées par Monique Lenoir, directrice générale de la Corporation de développement communautaire et vice-présidente du Centre d’habitation et d’initiatives communautaires (CHIC) du Granit, entité propriétaire du Concerto, précédaient la traditionnelle pelletée de terre du bâtiment à vocation mixte, qui prendra place sur la rue Frontenac, à l’avant de la gare patrimoniale.L’édifice comprendra 13 logements à loyer abordable, un service de garde, une halte-garderie, un parc de jeux intérieur et une salle de réception pour les anniversaires d’enfants. Son ouverture est prévue pour décembre.Pour le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, «ce nouvel immeuble deviendra un symbole de renaissance. Un renouveau pour lequel plusieurs personnes et organismes travaillent très fort depuis plusieurs années. Plus qu’un bâtiment, cet immeuble deviendra un milieu de vie dynamique au cœur du nouveau centre-ville de Lac-Mégantic.»Le maire suppléant René Côté a également profité de l’événement pour souhaiter longue vie au Concerto et saluer le travail acharné de toutes les personnes impliquées dans ce projet. «Aujourd’hui, nous assistons surtout à la réussite d’une mobilisation de toute une communauté; je vous remercie d’être aussi inspirants!». La mairesse Julie Morin, en mission en France lors de l’événement du 29 juin, a tenu aussi à adresser quelques bons mots à l’endroit des initiateurs du projet. «Vous avez fait face à de nombreux défis, que vous avez surmontés parce que vous avez cru au projet. Soyez fiers de vous; moi je le suis!», a-t-elle adressé dans une vidéo préenregistrée.Le projet totalisant 4M$ a nécessité une participation du milieu s’élevant à 1,4M$, grâce à différentes contributions et via la tenue de diverses activités de financement. Une contribution de quelque 840 000$ de la Société d’habitation du Québec (SHQ) s’applique à la partie résidentielle du projet. Six ménages bénéficieront par ailleurs du Supplément au loyer de la SHQ, leur permettant de débourser seulement 35% de leur revenu pour ce loger. Cette aide additionnelle de 103 000$ répartie sur cinq ans est assumée à 90% par la SHQ et à 10% par la ville de Lac-Mégantic.Claudia Collard ( 9/7/2018 )Source: L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50417 Toute une compétition http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50416 Après la chaleur et l’humidité accablante de la dernière semaine, les participants au TRIATHLON SPRINT présenté par TAFISA dans le cadre du CANADA MAN/WOMAN ont eu droit à des conditions climatiques optimales pour relever leur défi méganticois le 7 juillet dernier. Et c’est Philippe Tremblay, 25 ans, de Montréal, qui est le vainqueur de la 2e édition de l’événement sur la plage du Complexe Baie-des-Sables en 01:13:29. Elizabeth Pellerin, 31 ans, de Drummondville, est la championne chez les femmes en 01:27:18.Le départ du SPRINT a été donné peu après 8 h samedi matin pour la portion nage de 750 mètres dans le lac Mégantic à partir de la plage de la Baie-des-Sables. Les participants ont par la suite parcouru 20 km à vélo sur une section du parcours du TRIATHLON EXTRÊME CANADA MAN/WOMAN en direction de Piopolis, où ils ont été confrontés à plusieurs montées.L’épreuve a pris fin avec 5 km de course à pied sur route et en sentiers. Tremblay s’est installé en tête pendant la portion vélo du petit frère du CANADA MAN/WOMAN, position qu’il a conservée jusqu’à la toute fin. « C’est vraiment le fun, le parcours est super beau, et en vélo, comme j’aime les côtes, ça m’a permis de pousser », a commenté le vainqueur à l’arrivée. « Pendant la course, c’était un peu plus difficile que je le pensais, mais ça s’est bien passé. »Le jeune Benjamin St-Pierre âgé de 16 ans de Notre-Dame-du-Bon-Conseil a arrêté le chrono à 01:18:30, 5 minutes après le gagnant, pour prendre le 2e rang. « Le vélo était difficile, parce que j’hésitais à me lever sur les pédales dans les grosses côtes. Ça prenait beaucoup d’énergie dans les cuisses et je savais que j’allais en avoir besoin pendant la course à pied. » St- Pierre, qui en est à sa 9e année de triathlon, avait été le plus rapide dans les eaux du lac Mégantic, terminant la portion nage en 00:10:59.Le gagnant de l’édition inaugurale, Matthew Le Bolloch, 19 ans, de Magog, est 3e de l’épreuve 2018, en 01:21:53, loin de son temps de 01:18:11 réalisé l’an dernier. « J’ai essayé de ne pas me mettre de pression, je venais pour le plaisir, parce que c’est un beau parcours avec des défis techniques. C’est sûr que j’avais un peu pour but de gagner, mais les deux premiers sont partis plus rapidement à la natation. Comme ma force est la natation, j’ai essayé de les suivre le plus possible en me donnant à fond, mais malgré cela, il m’en manquait un peu. » Le Bolloch est le 4e à avoir croisé le fil d’arrivée, derrière Patrick Poulin, 22 ans, de Drummondville. Mais Poulin a été disqualifié pour avoir emprunté un parcours de course non réglementaire.Chez les femmes, le temps réalisé par Élizabeth Pellerin lui confère le 7e rang, toutes catégories confondues. Marie-France Roy, 34 ans, de St-Jean-sur-Richelieu, est passée sous l’arche d’arrivée quelques minutes après la gagnante, en 01:29:12. Roy a immédiatement bondi dans les bras de Pellerin. « Je vais faire le vélo demain (au triathlon extrême en équipe), donc je me suis dit pourquoi ne pas faire un échauffement aujourd’hui! » a commenté Pellerin. « J’aime faire les côtes, les parcours sont donc parfaits pour moi et la température est idéale. En plus, celle qui a fini 2e aujourd’hui sera ma coéquipière pour la partie marathon demain. (NDLR Julie Beauchemin, qui complètera leur trio demain, a terminé 6e chez les femmes au SPRINT). C’est de bon augure pour notre triathlon extrême à relais! »Celle qui avait remporté le SPRINT en 2017, Maïté Galipeau-Théberge, a réalisé le 3e temps (01:31:18), le 18e toutes catégories confondues. « J’ai eu de la difficulté avec la température, a-t-elle confié après la course. Après la natation, j’ai eu les pieds gelés pendant une bonne partie du reste de l’épreuve, et ça a été difficile, mais je suis contente de mon résultat. Il y avait aussi plus de concurrence que l’an dernier. » Malgré une fin de course différente du scénario imaginé par l’athlète de 26 ans de Frontenac, Galipeau-Théberge a été la plus rapide de tous les représentants de la région de Lac-Mégantic inscrits au TRIATHLON SPRINT. Au total, 179 participants ont réalisé l’épreuve en solo, soit 91 femmes et 88 hommes, et 23 équipes (64 athlètes) ont affronté le parcours à relais, dont celle de Jérôme Bresson, qui a été 2e en solo au TRIATHLON EXTRÊME CANADA MAN/WOMAN en 2017 et l’un des favoris cette année. Bresson et ses comparses de STRI – Sherbrooke Triathlon, Joëlle Gauthier et Marquy Dubois, ont complété le parcours en 01:30:08 pour terminer en tête des relais toutes catégories.Si l’intensité du parcours de vélo a fait souffrir plusieurs participants, c’est la portion course qui a suscité le plus grand nombre de réactions. Les sentiers n’ont pas eu le temps de s’assécher complètement après la pluie de jeudi, si bien que les coureurs ont eu les deux pieds dans la boue. D’ailleurs, Le Bolloch a été ennuyé au point tel qu’il a perdu une espadrille en courant! « Ce n’est pas évident, mais on a passé au travers, a-t-il raconté en souriant. Ça fait différent des autres courses au Québec, c’était le fun! »« Il y avait effectivement beaucoup de boue, renchérit Marie-France Roy. Comme je fais le marathon demain, je ne voulais surtout pas me fouler une cheville! »Le TRIATHLON SPRINT présenté par TAFISA dans le cadre du week-end extrême du CANADA MAN/WOMAN gagne en popularité. Une centaine de triathlètes de plus qu’en 2017 ont pris le départ cette année. Il est d’ores et déjà confirmé que l’événement sera de retour en 2019 pour une troisième édition.Le lendemain, Jérôme Bresson a réussi son pari. Le Québécois de 35 ans est devenu, le 8 juillet, le nouveau maître du CANADA MAN/WOMAN en remportant la deuxième édition du TRIATHLON EXTRÊME présenté dans la région de Lac-Mégantic. La femme la plus rapide a été pour une deuxième année de suite Lyne Bessette. La triathlète de 43 ans conserve ainsi son titre décroché en 2017 et s’est même hissée en 3e place du classement général, derrière Bresson et Sylvain Lafrance.Lire la suite de l'article( Source: Diane Léger )Source: Journal MRG http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id50416