PAJ - Actualités- Le Granit http://www.placeauxjeunes.qc.ca/mrc-300-actualites Actualités - Le Granit fr 2018-12-16T15:43:32+01:00 L'équipe de place aux jeunes Actualités Inauguration de la nouvelle caserne http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52890 C’est avec fierté que la municipalité de St-Sébastien a inauguré sa toute nouvelle caserne de pompier, le 9 décembre dernier.M François Jacques, député provincial de Mégantic, Mme France Bisson, mairesse de St-Sébastien, M Nelson Boulanger, chef des pompiers de St-Sébastien ainsi que les pompiers, les élus de St-Sébastien et différents partenaires du projet se sont réunis pour une visite conviviale dans les nouvelles installations déployées au coût de 844 000$.La municipalité de St-Sébastien s’est dotée d’une caserne répondants aux plus récentes normes et qui assurera la sécurité des citoyens pour de nombreuses années à venir. L’ancienne caserne datait de 1967. « La construction de la caserne de pompiers s’affiche dans le respect des valeurs de la municipalité de St-Sébastien qui est fière créatrice d’emploi, d’histoire et d’innovation. Aujourd’hui, je profite de l’occasion pour souligner le travail remarquable de nos pompiers qui s’investissent pour notre communauté », a affirmé Mme Bisson.« En 2018, les citoyens de St-Sébastien profitent d’une toute nouvelle caserne pouvant offrir des servies en sécurité incendie à la hauteur de ce qu’ils méritent », a commenté M Jacques.Le projet de la caserne Incendie est issu des priorités de la planification stratégique des élus du conseil municipal 2013-2017. Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution financière du gouvernement du Québec dans le cadre du programme d’infrastructure municipal qui a subventionné le projet à hauteur de 548 000$, soit près de 65% du coût total.Une mention spéciale à MM Roland Bernard, Nelson Boulanger, Alain Proteau et Mme Martine Rouleau, membres du comité de chantier, qui ont suivi rigoureusement ce projet tout au long des travaux pour la municipalité de St-Sébastien. En chiffres, le contrat de l’entrepreneur s’élève à 757 000$, 87 000$ pour les frais des professionnels pour un total de 844 000$ réduit d’ujne subvention de 548 000$. ( Source: Martine Rouleau ) ( Sur notre photo : de gauche à droite, le pompier Sébastien Richard, l’entrepreneur Réjean Bélanger, le chef pompier Nelson Boulanger, le conseiller responsable du dossier Roland Bernard, le député de Mégantic François Jacques, la mairesse de St-Sébastien France Bisson, l’architecte de la firme Lemay-Côté Guillaume Beaulieu et le pompier Richard Lapierre )Source: Le journal MRG du Granit http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52890 Le lac Mégantic préserve sa qualité de pêche http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52889 Si les pêcheurs en doutent encore, voyez le genre de poisson qui pourrait mordre à l’hameçon dès l’ouverture de la prochaine saison.L’intervention humaine demeure le meilleur moyen pour préserver la qualité de pêche dans le lac Mégantic. En plus de l’ensemencement de plus de 12 000 spécimens de touladis et de truites mouchetées réalisé en 2018 à partir de Piopolis et de Lac-Mégantic, l’Association Chasse et Pêche de Lac-Mégantic a participé à la remontée de 403 poissons de bonne taille de la rivière Chaudière jusqu’au lac, au barrage de la Chaudière, dans la seule journée du 30 novembre.La remontée manuelle des poissons a touché en grande majorité les touladis. Pas de record battu sur les statistiques des huit dernières années. Le record absolu de touladis cueillis au filet, au pied du barrage, et remis dans le lac a été enregistré à l’automne 2011, avec 926 spécimens. Cette année-là, les agents de la Faune et les bénévoles de l’Association ont aussi déplacé 33 truites arc-en-ciel, 11 ouananiches, 10 truites mouchetées et 14 truites brunes.À l’automne 2013, dans les mois qui ont suivi la tragédie, deux remontées ont été nécessaires. Dans les filets, selon le tableau statistique, les bénévoles auraient remonté 1480 meuniers noirs et 765 achigans.La rivière Chaudière a reçu sa part de nouvelles populations par ensemencement cette année, avec l’ajout de 1300 truites brunes à partir de différents sites de mise à l’eau.Source: Journal l'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52889 Programmation d'hiver 2018-2019 de la Station touristique Baie-des-Sables http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52815 Source: Page Facebook de laStation touristique Baie-des-Sables Lac-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52815 Près de 1,6 M$ pour l'Espace jeunesse http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52812 Un règlement faisant l’objet d’un emprunt de 1 590 000$ en vue de travaux de démolition d’une partie de l’ancienne usine Billots Sélect et de l’aménagement de l’Espace jeunesse a été adopté le 20 novembre par le conseil municipal de Lac-Mégantic.Bien qu’à l’heure actuelle aucun plan concernant l’aménagement de cet espace multifonctionnel destiné aux adolescents n’a été présenté, il importait pour la Ville d’adopter ce règlement maintenant, afin de s’assurer du maintien d’une subvention annoncée il y a plus de deux ans et demi. Le 1er mars 2016, l’ancien député provincial Ghislain Bolduc confirmait l’octroi d’une aide financière de 534 016,17$ à cet effet, en vertu du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Afin d’être conservée, cette subvention doit être investie selon des modalités précises d’ici la mi-décembre 2019.Les plans de l’Espace jeunesse sont en cours et une présentation publique aura lieu lorsque le projet sera complété. Évalués d’abord à 1,2 M$, les travaux d’aménagement de l’Espace jeunesse visaient à répondre à un besoin exprimé par des adolescents, désireux de disposer d’un lieu pour se rassembler et pratiquer une variété de sports, dont la planche à roulettes et le BMX.Depuis l’adoption du projet de règlement, le 10 juillet dernier, des travaux de démolition de la vieille partie de l’ancienne usine ont été ajoutés; un montant de 277 134$ est indiqué à cet effet. La Ville poursuit par ailleurs sa recherche d’autres sources de financement, dans le but de réduire le plus possible le coût de réalisation du projet.Source: Journal l'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52812 Laidies'night en supplémentaire! http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52811 La vente de billets pour le spectacle Ladies’night du 17 mai prochain s’est si bien déroulée que l’événement affiche complet. Heureusement, une représentation supplémentaire s’ajoute à la programmation du Comité culturel Mégantic, le samedi 18 mai 2019, 20h, sur la Scène Desjardins de la Salle Montignac. Près de 200 sièges ont déjà trouvé preneurs pour cette prestation haute en couleur mettant en vedette Sylvie Boucher, François Chénier, Luc Senay, Guillaume Lemay Thivierge, Frédéric Pierre et Marcel Leboeuf. Les billets sont disponibles à la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic ou en ligne viahttps://lacmegantic.tuxedobillet.com/main/ladiesnightSource: Journal L'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52811 Nathalie Simard s'allie à La Bouée http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52801 La chanteuse Nathalie Simard et la directrice de La Bouée, Sylvie Morin, planchent actuellement sur un spectacle-conférence. (Photo Claude Grenier, Numéra)La chanteuse Nathalie Simard et la directrice de La Bouée, Sylvie Morin, planchent actuellement sur un projet commun, ayant pour mission de sensibiliser et prévenir diverses formes de violences et d’abus. L’événement qui prendra la forme d’un spectacle-conférence fera l’objet d’une tournée provinciale. Avec Lac-Mégantic comme point de départ.Porte-parole de la maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, depuis sa participation au Colloque de la Bouée de l’an dernier, Nathalie Simard prépare actuellement un nouvel album dont les chansons, écrites par Réjean Audet, font en bonne partie référence à son vécu. «C’est en quelque sorte un album autobiographique, qui parle de souffrance mais aussi de bonheur, de positivisme, de la possibilité de reprendre sa vie en mains. Le contenu est très accessible et porteur d’espoir», transmet la chanteuse, dont la sortie publique sur les agressions sexuelles commises à son endroit alors qu’elle n’était qu’une enfant a fait couler beaucoup d’encre il y a 15 ans. Jugée et ridiculisée sur la place publique à l’époque, elle fait aujourd’hui figure de proue à l’ère du Mouvement #MoiAussi.L’exemple de résilience de Nathalie Simard et son souhait de démontrer aux victimes qu’il est possible de s’en sortir concordait en tous points avec l’objectif de Sylvie Morin: celui de sensibiliser aux réalités entourant la violence, afin de la prévenir et de mieux agir pour l’enrayer. «Au-delà du message d’espoir qu’on veut transmettre, on veut signifier qu’il y a de l’aide partout», explique la directrice de la Bouée, ajoutant que des organismes en soutien aux victimes seront représentés lors des conférences pour informer la population sur leurs services respectifs.«Les agressions sexuelles, tout comme les actes de pédophilie et de violence conjugale, ont été des sujets tabous longtemps… et le sont encore un peu. S’il y avait eu de la prévention dès le départ, on n’en serait pas rendus là. Des femmes et des enfants ont été tués, des victimes se sont suicidées… J’ai moi-même pensé au suicide… D’où l’importance d’informer de l’existence de ressources, comme les maisons d’hébergement, les CALACS (Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) et les CAVACS (Centres d’aide aux victimes d’actes criminels)», communique Nathalie Simard.Vivre une situation de violence ou d’abus amène certaines victimes à faire de mauvais choix par la suite, soulève Mme Simard. «Qu’on soit abusée sexuellement, victime de violence conjugale ou d’intimidation, les répercussions se rejoignent. Le dénominateur commun, c’est le manque d’estime de soi. Ça entraîne la peur de prendre sa place, la peur de décevoir, passer sa vie à s’excuser d’exister, ça englobe tout ça. C’est ce que j’ai vécu.»C’est en parlant avec des femmes hébergées à La Bouée que Nathalie Simard a réalisé avoir vécu de la violence conjugale par le passé. Une violence psychologique, plus insidieuse mais pas moins dommageable. «Quand les rapports ne sont pas égalitaires, que l’impact soit physique ou psychologique, il faut se questionner», transmet Sylvie Morin, qui n’en peut plus qu’on utilise le terme «femme battue» pour parler d’une victime de violence conjugale.«Un contexte de violence donne beaucoup plus de chances de créer des victimes ou des agresseurs chez les enfants devenus adultes», ajoute Mme Morin, qui souhaite qu’on instaure un registre national des hommes ayant commis des actes de violence à l’endroit de leur conjointe, comme c’est le cas pour les délinquants sexuels.Durant la conférence-spectacle, on procédera aussi au lancement d’un livre, regroupant des témoignages de victimes. «On y donne le droit de parole à des femmes de partout au Québec, qui ont vécu de la violence, de l’intimidation, un drame familial… Encore ici, l’idée est de démontrer qu’il est possible de passer à travers ces épreuves. C’est aussi une façon de rendre hommage aux organismes qui ont soutenu les victimes dans leurs parcours», mentionne Mme Morin.Cette dernière croit que l’utilisation de différents médiums -conférence, chansons, vidéos et livre- permettra de sensibiliser le plus grand nombre. «On va se promener dans différentes sphères, afin que chaque personne présente puisse se reconnaître. Je suis convaincue que ça va ouvrir des portes à plein d’autres sujets. Si on peut aider deux, trois femmes à s’en sortir, ce sera une réussite. C’est un travail de longue haleine. Il faut être capable de s’infiltrer par tous les moyens.»«Ça me donne des ailes ce projet! En tant que femme et mère, je trouve ça tellement nourrissant! Même si le sujet est lourd, ce qu’on lui donne comme ton est positif. Ce qu’on va faire, c’est vraiment important pour la suite des choses. On veut une nouvelle génération saine d’esprit, conscientisée, à l’écoute, qui ne veut pas que de tels drames se produisent. Et si ça peut éveiller des hommes violents à aller chercher de l’aide, tant mieux. Faut avoir de l’espoir dans tout ça. Si on n’y croit pas, qu’est-ce qu’on fait là?», renchérit Nathalie Simard.Pour la chanteuse, la conférence-spectacle s’avère une belle opportunité pour transmettre ce message d’espoir… et d’amour. «Parce que l’amour c’est beau, ça guérit bien des blessures. La sexualité aussi c’est beau; c’est juste que certains ont «fucké» ça dans la vie d’êtres humains. Ce serait dommage qu’on se prive de cette activité qui fait partie intégrante du corps humain», partage Nathalie Simard, aujourd’hui en couple «avec un homme extraordinaire». «Le plus beau cadeau que je me suis fait dans ma vie c’est d’avoir parlé. Aujourd’hui je ne joue plus une game. Je ne fais pas semblant que tout va bien; ça va bien!»Quand tout commence par une chanson…Il y a quelques années que Nathalie Simard planifie la sortie d’un nouvel album, qui verra le jour bientôt, en même temps que la tournée de conférences. Une idée initiée grâce à une chanson.C’était en mai dernier, la veille d’un spectacle que la chanteuse présentait à Lac-Mégantic au profit de la Bouée régionale. Sa directrice, Sylvie Morin, a alors l’occasion d’écouter la pièce Sortir, écrite par Réjean Audet, chansonnier de Coaticook, mieux connu sous le nom de Fou du roi. Incidemment dans cette chanson, une femme s’adresse à son conjoint violent et cette femme veut quitter le foyer conjugal, pour s’en sortir…«Dès l’écoute de cette chanson, la magie a commencé à opérer. On avait déjà des projets communs, dont celui de donner des conférences et cet album s’inscrivait en plein dans notre thématique. On s’est retrouvées ensemble au bon moment et depuis, on ne s’est jamais lâchées», relate Sylvie. «Ça a été rencontres après rencontres, tout ça mélangé avec du bonheur, du plaisir et cette passion commune», renchérit Nathalie.Les chansons de son futur album, qui seront interprétées entre les divers segments de la conférence qu’elle donnera avec Sylvie Morin, ont des titres évocateurs. «L’enfant papier, c’est l’histoire d’une petite, morte on ne sait pas trop comment, racontée par sa sœur. On veut rendre hommage à tous ces enfants décédés dans un contexte de violence. Une autre chanson s’intitule Je veux vivre, qui peut s’appliquer à plusieurs situations. Chacun se crée sa propre histoire. Déjà, lorsqu’on peut s’identifier à une chanson ou même à un seul mot, la libération est enclenchée», partage Nathalie Simard.Source: Journal l'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52801 Séance de dédicaces et rencontre avec l'auteur du roman Le fils de l'horloger http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52800 Chez MTM, on se nourrit aussi de culture!!!Quoi de mieux qu'une bulle temporelle pour casser le rythme effréné du temps des fêtes....Payez-vous le luxe de prendre le temps de voyager dans le temps avec le roman de notre ami Vincent MorinSéance de dédicaces et rencontre avec l'auteur du roman Le fils de l'horloger chez MTM ce samedi 15 Décembre à 13h. On s'imagine bien qu'il nous lira quelques lignes pour l'occasion!!! Tu pourras te procurer son livre sur place, payable en comptant seulement.Nous ouvrirons la porte à midi pour l'occasion et ce, jusqu'à 17hrs.Tu pourras en profiter pour te boire un petit latte, jaser avec les gens, écouter de la musique et faire tes emplettes noël par la même occasion.Partage la nouvelle, un événement culturel chez MTM ce samedi!Source: Page Facebook du restaurant Mange Ta Main Garde l'Autre Pour Demain Lac-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52800 Couture haute technologie http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52776 À 400 kilomètres de la Terre, dans la Station spatiale internationale, l'astronaute québécois David Saint-Jacques porte une camisole qui transmet en temps réel ses signes vitaux jusqu'à l'agence spatiale russe au Kazakhstan. La camisole Astroskin est une création de Carré Technologies, une entreprise qui a ses bureaux sur la rue Saint-Denis à Montréal. On retrouve dans le vêtement cinq capteurs qui mesurent le taux d'oxygène dans le sang, la pression artérielle, la température cutanée, le rythme cardiaque et les capacités respiratoires. Les capteurs sont reliés par une série de fils minuscules dissimulés dans le vêtement jusqu'à un récepteur-émetteur de la grosseur d'un carton d'allumettes. Le signal émis peut-être capté par un simple téléphone intelligent pour afficher l'ensemble des données. Couture haute technologie La couture et l'assemblage se font dans un atelier du Groupe CSR de Saint-Romain, un village de 735 habitants situé à une trentaine de kilomètres au nord de Lac-Mégantic, en Estrie. Les propriétaires, Claudia Fortin et son père Jean-Luc Fortin, n'en reviennent pas de l'attention tournée vers leur entreprise. «Nous fabriquons depuis des années des vêtements pour des athlètes de haut niveau, comme des cyclistes, des coureurs et même jusqu'à l'ex-plongeuse Émilie Heymans, aujourd'hui femme d'affaires qui fait coudre sa gamme de maillots de bain ici», a raconté Jean-Luc Fortin, qui œuvre dans la couture depuis 1969. Source: TVA Nouvelles http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52776 La tornade Phil Roy de passage à Lac-Mégantic http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52766 Sur scène, Phil Roy s’éclate avec un plaisir et une énergie sans limites en se dévoilant sous toutes ses facettes. Son premier spectacle solo est pour lui l’occasion de présenter au public sa vision du monde avec un soupçon d’immaturité. Avec Monsieur, il exprime cette dualité entre refuser de vieillir et accepter ses responsabilités d’adulte. Ce spectacle à l’agenda du Comité culturel Mégantic sera présenté le samedi 15 décembre, 20h, sur la Scène Desjardins de la Salle Montignac.L’humoriste a de plus choisi de réduire de 25% le prix de ses billets pour les 25 dernières représentations de sa tournée, dont la prestation de Lac-Mégantic. Une raison de plus pour aller voir Phil Roy, chez qui plusieurs se reconnaîtront, à l’image d’un ami de longue date. Improvisateur chevronné et diplômé de l’École Nationale de l’humour, Phil Roy séduit le public en participant à l’édition 2013 de l’émission En route vers mon premier gala Juste pour rire. En pleine ascension, il se joint à l’équipe de comédiens maison de SNL Québec, adaptation québécoise de la mythique émission Saturday Night Live.Il participera par la suite au Gala les Vedettes de Juste pour rire, devient collaborateur régulier à Juste pour rire en direct et fait partie de la série documentaire d’ARTV Les 5 prochains qui suit des étoiles montantes de l’humour. En 2015, il assure l’animation de Les enfants Roy à VRAK.TV, joint l’équipe des comédiens de l’émission Le nouveau show (ARTV) et fait un saut à la radio en tant que collaborateur à Éric et les fantastiques sur les ondes de la radio Énergie.L’année 2016 marque une étape importante pour Phil, qui remporte le trophée Découverte de l’année au Gala Les Olivier en plus d’entreprendre le rodage de Monsieur, dont la première a reçu un beau succès médiatique en janvier 2018. La tournée qui a suivi connait également une grande popularité.Les billets pour ce spectacle sont en vente à la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic, en ligne via lacmegantic.tuxedobillet.com ou directement à l’entrée de la Salle Montignac le soir du spectacle.Source: Journal l'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52766 Nouveau dépliant http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52767 La pression mise sur les épaules des parents pour que leurs enfants entrent dans le moule du développement dit « normal » est un stress que plusieurs ont vécu. S’installe parfois une peur du jugement, de ne pas être à la hauteur qui n’est bénéfique ni pour le parent ni pour l’enfant. Suite à plusieurs témoignages à ce sujet, les membres d’un comité de partenaires de la petite enfance ont tenté de trouver une piste de solution.À cet effet, un nouveau dépliant du développement de l’enfant 0 à 5 ans a été élaboré en collaboration avec une psychoéducatrice de la région afin de remettre les balises à un niveau moins culpabilisant mais tout aussi véridique. Cet outil se veut un facilitant pour valider le développement de son enfant tout en respectant son unicité.La distribution de ce dépliant se fera par l’intermédiaire des intervenants en petite enfance à travers la MRC du Granit. ( Source: Cynthia Savoie ) ( Sur notre photo, dans l’ordre habituel: Cindy-Ann Lacroix, Nancy Lapierre, Catherine Brousseau, Josée Arguin, Cynthia Savoie. Absentes: Marie-Christine Picard, Cindy Stewart et Chantal Vigneault )Source: Journal MRG du Granit http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52767 Élan de générosité pour la Guignolée http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52763 La pluie et le verglas n’ont pas eu le dessus sur les bénévoles qui ont cogné aux portes lors de la 14e édition de la Guignolée organisée le 25 novembre par le Centre d’action bénévole du Granit au profit de son service de banque alimentaire.En tout, 10 295 kilos de denrées non périssables et 18 230$ ont été ramassés, au grand bonheur de l’organisme. «Une campagne de cette envergure ne serait possible sans le soutien d’une formidable équipe, partage la directrice en cogestion du CABG, Christine Dubé. Merci à tous les responsables des municipalités, aux bénévoles conducteurs, aux étudiants qui les accompagnaient, aux cadets, aux scouts, aux élèves de la catéchèse et à tous ceux qui ont participé, que ce soit au démêlage, à la manipulation des denrées, transports et autres.»Les denrées amassées seront en partie distribuées lors de la Campagne des paniers de Noël et le reste servira à combler les boîtes de dépannage alimentaire tout au long de l’année. L’argent recueilli servira à l’achat de denrées périssables. La banque alimentaire aide les personnes démunies dans les20 municipalités de la MRC du Granit douze mois par année.Source: Journal l'Écho de Frontenac http://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id52763